Congo-Kinshasa: IFASIC - Muhindo Nzangi calme la tempête

C'est depuis ce mercredi 28 juillet, que les membres des corps académique, scientifique, administratif, technique et ouvriers de l'Institut Facultaire des Sciences de l'Information et de la communication se sont accordés un délai de réflexion de 72 heures à la l'issue d'une l'Assemblée générale extraordinaire.

Cette réunion s'est tenue en vue d'une évaluation des conditions de poursuite des activités académiques de l'année 2020-2021, dont la mise en application de l'instruction 002 du Ministre de l'ESU Muhindo Nzangi n'était pas applaudit par tous.

Cette alma mater n'a pas été épargnée d'une grogne de trois jours, pour laquelle les agents et cadres ont manifesté leur frustration suite à des instructions du Ministre en charge de l'Enseignement Supérieur et Universitaire Muhindo Nzangi en ce qui concerne les frais académiques qui, selon eux, mettent en cause le bon fonctionnement des instituts académiques.

Etant donné que les modalités de paiement se font en deux tranches et contrairement au semestre précédent dont le montant fixé d'avance avait été payé sans embûches, mais pour cette fois-ci, les comités de gestion des institutions d'enseignement supérieur ont martelé sur le fait que les frais soient revus à la baisse, chose qu'ils n'ont pas approuvé.

Face à ce dilemme, le Ministre de l'ESU s'est rendu à l'Ifasic pour calmer la situation, compte tenu aussi des pourparlers qui n'ont pas abouti confrontant les délégués des corps, et la coordination estudiantine, mais aussi les délégués syndicaux. Mieux vaut encore éteindre ce petit feu avant qu'il ne se propage. C'est ainsi qu'une intervention rapide devrait se faire avant que cela prenne une autre tournure et mettre en péril le calendrier académique qui est déjà bouleversé par la COVID-19.

Rappelons que cette réunion tripartie avait pour unique point à l'ordre du jour, "La mise en application de l'instruction 002 du Ministre de l'ESU, fixant les frais académiques pour l'année 2021. Tout au long de leurs échanges, et après plusieurs discussions en présence du Président des étudiants Joël Lokange ainsi que le corps académique, les frais académiques à l'Ifasic sont fixés pour les classes de recrutement en première année de graduat et de licence, les étudiants des classes de recrutement devront payer 580.000 francs congolais. Et pour les classes montantes, ils se fixent à 510.000 francs congolais.

Afin de tenir compte des revendications du comité et du syndicat, le Ministre, quant à lui, a affirmé que des aménagements seront faits pour ne pas qu'ils se sentent frustrés, car l'objectif est d'achever l'année académique de la bonne manière.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X