Cameroun: Enseignements secondaires - 58 établissements fermés

L'arrêté ministériel portant fermeture d'établissements scolaires ou de formation privés signé le 29 juillet dernier par le ministre des Enseignements secondaires, Pr. Nalova Lyonga, révèle que 58 desdits établissements fonctionnaient dans l'illégalité et sont par conséquent fermés. « Fonctionnement sans autorisation de création », peut-on lire dans l'arrêté ministériel.

Le département du Wouri tient la palme d'or de la clandestinité scolaire régionale, avec 47 établissements ou centres de formation fermés. Le Moungo quant à lui totalise 11 établissements « clandos ». A en croire le délégué départemental du Minesec du Wouri, Sylvestre Fils Moukala, c'est le résultat d'un travail de fourmi mené avec minutie sur le terrain. « Mme le ministre ne peut pas prendre des mesures aussi coercitives que difficiles sans que nous n'ayons produit un fond de dossier. Elle est à l'écoute de la base.

Son objectif c'est de ne plus entendre parler d'établissements clandestins », soutient Sylvestre Fils Moukala. A en croire notre source, certains établissements ne disposent pas de titre foncier. C'est le cas des établissements scolaires de la zone dite Bois des singes (Douala II). Au-delà du travail fait par les services déconcentrés du Minesec, l'administration centrale dudit département ministériel dispose d'une cellule spécialisée des enseignements privés qui procède à la vérification des données transmises au Pr Nalova Lyonga.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X