Cameroun: ICT University - 300 diplômés sur le terrain

Ils ont reçu leurs parchemins samedi au Palais des congrès de Yaoundé, en présence de l'ex-président nigerian Olusegun Obasanjo, enseignant de cet établissement.

Les lauréats de la 6e promotion de l'Université des Technologies de l'information et de la communication (Information and Communication Technologies, ICT) étaient à l'honneur le 31 juillet à l'occasion de leur cérémonie de sortie officielle. Cérémonie à laquelle prenait part l'ex-président du Nigeria, Chief Dr Olusegun Obasanjo, en tant qu'enseignant invité et conférencier d'honneur de cette université. Etaient également présentes, d'éminentes personnalités camerounaises dont l'ancien Premier ministre camerounais, Philémon Yang, des membres du corps diplomatique, des ministres et secrétaires généraux, des recteurs, entre autres.

Environ 300 lauréats ont reçu leurs parchemins de fin de formation dans les cycles Licence, Mater et PhD, notamment en TIC, informatique, génie logiciel, technologies de l'information comptable, entre autres. Fermeté, endurance, travail, sont les recommandations de Chief Dr Olusegun Obasanjo, à ces lauréats, qu'il a appelés à saisir toutes les opportunités s'offrant à eux. L'ancien chef d'Etat nigerian a ainsi invité les nouveaux diplômés à s'investir dans tous les domaines porteurs qu'ils soient politique, économique, agricole, digital, entre autres. Selon lui, ils ne doivent pas attendre le travail, mais être plutôt des incubateurs d'emplois afin d'accélérer le développement de leurs pays.

Pour le ministre d'Etat, ministre de l'Enseignement supérieur, chancelier des Ordres académiques, le Pr. Jacques Fame Ndongo, qui présidait la cérémonie, le travail abattu par le Pr. Victor Mbarika, fondateur de ICT University est à saluer. Surtout pour son choix d'investir dans la technologie digitale. Ce secteur qui prospère aujourd'hui avec le contexte du Covid-19 implique le travail, les études, les entretiens, presque toutes les rencontres en ligne.

Alors que les pays du monde misent sur le développement du numérique, les jeunes Camerounais qui sont l'espoir de demain doivent aussi s'intéresser aux TIC, afin d'accompagner cette révolution, gage du développement. « La conviction qu'à le président de la République est que la transformation du Cameroun, de l'Afrique et du monde en général passera par le digital, dans le cadre de l'économie du savoir, dans un contexte où tout produit de nos institutions de formation ne se posera plus la question du « que sais-je ? » mais plutôt celle du « que sais-je faire ? », a assuré le Pr. Jacques Fame Ndongo.

Fondée il y a dix ans, ICT est une université privée de droit américain avec plusieurs campus sur différents continents. S'agissant de l'Afrique, le campus principal est logé au Cameroun. La cérémonie de samedi dernier concernait uniquement le Campus de Yaoundé. L'institution se distingue des autres institutions par son offre d'apprentissage en ligne. Elle fournit par ailleurs tout le matériel de recherche à ses étudiants par le biais des plateformes qu'elle créée. Après la remise des diplômes, les personnalités se sont déportées au siège de l'école à Nkozoa, où elles ont effectué une visite guidée.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X