Sénégal: Le bilan macabre du coronavirus à la Une

Dakar — Les quotidiens reçus lundi à l'APS s'inquiètent du nombre de décès liés au nouveau coronavirus sous l'effet du très contagieux variant Delta.

Le quotidien Source A note que "la pandémie du coronavirus continue de dicter sa loi dans le pays avec un bilan macabre qui s'allonge".

Le ministère de la Santé et de l'Action sociale a déclaré dimanche un bilan journalier de 712 nouvelles contaminations de Covid-19 et 14 décès liés à l'épidémie.

Depuis le début de l'épidémie sur son territoire, le 2 mars 2020, le Sénégal a officiellement déclaré 63.002 cas positifs au nouveau coronavirus. 47.579 ont depuis recouvré la santé, 1.367 sont décédés et 14.055 sont encore sous traitement.

Kritik signale que "Delta fait 34 morts" durant le week-end.

C'est "l'hécatombe" en 48heures, souligne Vox Populi, notant qu'à la date d'hier, dimanche, 76 malades luttaient contre la mort en réanimation.

Parlant des "ravages du delta", Walfadjri s'exclame à la Une : "86 décès en une semaine !". Selon le journal, "la courbe des décès liés au coronavirus ne cesse de grimper".

"Delta plus meutrier que jamais"', constate également Enquête, soulignant que "l'inquiétude qui se confirme est le dépassement du nombre de personnes testées positives dans la capitale, épicentre de la pandémie, par celui des autres malades confirmés dans les autres régions".

Le journal s'intéresse à la prise en charge de la Covid-19 dans les régions et affiche à la Une : "la galère intérieure". "Explosion des cas à Matam, les CTE au bord de l'implosion. Malgré ses 29 000 Km2, Matam ne dispose que d'un seul médecin réanimateur. Thiès fait front malgré l'augmentation des cas ; Diourbel à l'épreuve du déni", note la publication.

Le Quotidien évoque la vente de matériel des CTE à des privés et titre : "L'autre vague". "Devant le +jury du dimanche+ d'Iradio, le patron de Suma Assistance, Dr Babacar Niang, a confirmé les informations du journal Le Quotidien relatives au business autour des respirateurs artificiels et des unités de production d'oxygène issus des CTE démantelés à la fin de la deuxième vague de Covid-19".

Selon lui, "du matériel du public est vendu aux structures sanitaires du privé".

Le Soleil s'intéresse à l'hypertension intercranienne, "une maladie à haut risque". "Une affection qui peut évoluer vite vers complications graves, telles que l'AVC", explique le journal.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X