Sénégal: Meurtre de Lobé Ndiaye - Ke coupable passe aux aveux

2 Août 2021

La jeune vendeuse de pièces détachées Lobé Ndiaye, tuée la semaine passée a été la victime d'un féticheur malien.

Un meurtre aux allures de sacrifice humain s'est déroulé à Thiaroye Azur. Le coupable est passé aux aveux après 48 heures de garde-à-vue.

Les éléments de l'enquête de la gendarmerie révèle qu'après avoir reçu un coup de fil, Lobé Ndiaye, la trentaine, a quitté le domicile familial pour embarquer à bord d'un moto « Tiak Tiak' », pour se rendre au quartier Mbatal de la commune de Thiaroye Azur.

Le conducteur révèle que « quand on était en route, pour le quartier Mbatal, le marabout Sidibé appelait sans cesse ma cliente Lobé Ndiaye et il lui disait de le rejoindre à toute vitesse chez lui. Cette dernière a même fait un crochet quelque part pour acheter un coq pour le marabout », a confié le conducteur de moto aux enquêteurs.

Une fois chez le marabout, la jeune dame devait effectuer des offrandes en vue de faire prospérer son business de vente. Elle comptait ouvrir un nouveau magasin à Diamniadio.

Elle recevra plusieurs coups de pilon sur la tête. Ainsi, le marabout aurait tué la fille avant de planquer le corps sans vie dans un sac, attendant qu'il fasse nuit, pour ensuite, le faire transporter dans un véhicule de type taxi-clando et le jeter dans un endroit « discret et éloigné ».

« Il m'a dit que le sac contenait une carcasse de chèvre et qu'il voulait que je l'accompagne à Diamniadio pour faire des sacrifices et autres offrandes car il a l'habitude de s'y rendre pour de pareilles pratiques rituelles ou sacrificielles. Mais, j'ai tiqué lorsque j'ai appris la nouvelle. Raison pour laquelle j'ai préféré moi-même me rendre, ici, pour faire une déposition sur procès-verbal (PV) », a-t-il confié sur PV.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X