Maroc: Campagne agricole 2020-2021 - Une bonne évolution et de bonnes perspectives de production à Béni Mellal-Khénifra

Béni Mellal — Une très bonne campagne agricole se profile dans la région Béni Mellal-Khénifra. Les perspectives de production sont bonnes et prometteuses et les agriculteurs s'attendent à une récolte généreuse pour les principales cultures de la région, notamment les cultures sucrières, fourragères et céréalières et pour les légumineuses.

Bien que le début de la campagne agricole 2020-2021 ait été caractérisé par des conditions climatiques défavorables avec un déficit hydrique notable et une répartition spatio-temporelle inadéquate, ayant retardé l'installation des cultures d'automne et impacté négativement l'état des parcours.

Ce déficit pluviométrique a été résorbé progressivement, à partir de la 3ème décade du mois de novembre 2020, avec un retour de pluies importantes, qui ont touché la majeure partie du territoire régional et ont contribué à l'accélération du rythme des travaux du sol, des emblavements et les ventes des intrants agricoles, notamment les semences et les engrais de fonds.

Dans une déclaration à la MAP, le Chef de la Division du Développement des filières agricoles à la Direction régionale de l'Agriculture de Béni Mellal-Khénifra, Abdelkhalek Hamid, a expliqué que le cumul pluviométrique à fin juin 2021 s'élève à 325 mm avec une bonne répartition temporelle et spatiale contre 322 mm la campagne écoulée 2019-2020, relevant que les pluies importantes et généralisées enregistrées à partir du mois de décembre 2020 à avril 2021 ont par ailleurs eu un impact très positif sur l'évolution de la campagne agricole, à travers, l'amélioration du couvert végétal en général et des parcours en particulier, la dynamisation des travaux d'entretien (désherbage chimique et apport d'engrais azotés) et l'amélioration des retenues des barrages à usage agricole et des niveaux des nappes phréatiques.

Pour les deux barrages à usage agricole, la réserve du barrage Bin El Ouidane a été de 330,7 millions m3 contre 333,7 millions m3 lors de la campagne précédente, soit un taux de remplissage actuel de 27,2%. Pour le barrage Ahmed El Hansali, la réserve s'élève à 147,7 millions de m3 contre 130,7 pour la campagne précédente à la même date, soit un taux de remplissage de 22,1 %, a fait savoir M. Hamid.

La superficie semée en céréales d'automne s'élève à 587.816 Ha avec 39% de blé tendre, 38% d'orge et 23% de blé dur, a-t-il fait observer, relevant que la production des trois céréales principales au titre de la campagne 2020-21 est estimée à près de 12,22 millions de tonnes contre 4,5 millions de tonnes en 2019-2020 soit une hausse de 171% par rapport à la campagne précédente, et 62% par rapport à la moyenne de cinq dernières années.

Quant au rendement moyen, il est estimé à 20,8 Qx/Ha soit une hausse de 197% par rapport à la campagne précédente (7 Qx/ha), a ajouté M. Hamid, précisant que pour les cultures sucrières, la superficie semée en betterave à sucre s'élève à environ 10.000 Ha. La production prévisionnelle est estimée à 700.000 T.

Concernant les cultures maraîchères, la superficie réalisée de septembre 2020 à juin 2021 s'élève à 10.128 Ha. Les principales réalisations par espèce sont la pomme de terre avec 2.807 Ha, l'oignon 2.609 Ha, les carottes avec environ 1.000 Ha, le piment rouge (niora) 540 Ha, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, pour ce qui concerne la multiplication des semences des céréales, la superficie totale semée s'élève à 7.400 Ha, contre 3.000 Ha seulement en 2019-2020, soit 89% du programme. La production prévisionnelle est estimée à 370.000 qx, a indiqué M. Hamid, expliquant que les cultures fourragères s'étalent sur une superficie de 85.595 Ha, dont 52% en irrigué. Les principales espèces fourragères cultivées sont la luzerne (21%), l'avoine fourragère (23%), l'orge fourragère (14%) et le petit pois fourrager avec 14%.

En ce qui concerne les légumineuses alimentaires, elles occupent environ 12.400 Ha, dont 32% en irrigué avec les petits pois (35%), les fèves (32%), et les lentilles (16%). La production prévisionnelle est estimée à 167.700 qx, a dit M. Hamid.

La région Béni Mellal-Khénifra est par excellence une région agricole, disposant d'une superficie agricole d'environ 1 million d'hectares et d'une superficie irriguée de 200.000 ha, soit 14% de la superficie irriguée nationale.

Le secteur agricole contribue à hauteur de 18,6% au PIB régional grâce notamment à une production agricole abondante et variée, contribuant selon les filières de 12% à 30% à la production nationale. La proportion de cette contribution atteint pour certains produits de terroir 40% à 90%, selon les données de l'ORMVA de Tadla.

Compte tenu des potentialités agricoles offertes, la région contribue énormément à l'économie nationale pour les principales filières végétales et animales. Cette contribution est de 30% pour la semence sélectionnée des céréales, 28% pour la betterave à sucre, 20% pour les agrumes, 15% pour l'olivier, 16% pour le lait et 14% pour les viandes rouges.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X