Congo-Brazzaville: Université Denis-Sassou-N'Guesso - Les mesures de sécurité renforcées

Pour éviter les vols et les actes de vandalisme répétitifs à l'université Denis-Sassou-N'Guesso, la ministre en charge de l'Enseignement supérieur, Edith Delphine Emmanuel, a résilié le contrat avec la société privée qui assurait la sécurité du site. Les services de gendarmerie, sous les ordres du colonel Gildas Olangue, ont pris le relais.

« Au moment où la gendarmerie s'installe dans l'enceinte de l'Université Denis-Sassou-N'Guesso pour assurer la sécurité, aucune société privée ne peut venir prétendre s'occuper de quoi que ce soit », a instruit la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation technologique, Edith Delphine Emmanuel, lors de sa descente sur le site pour toucher du doigt la triste réalité en présence notamment du Pr Ange Antoine Abena, président de ladite université.

A la résidence universitaire et aux alentours de l'Université, des actes de vandalisme et vol des équipements perpétrés par des bandes organisées avaient jusque-là pris de l'ampleur. Les poteaux électriques détachés puis vendus avec pour conséquence l'insuffisance d'éclairage dans le site, les différentes installations dans des logements dévalisées... Selon la ministre en charge de l'Enseignement supérieur, la société privée qui assurait la sécurité du site n'a pas fait son travail, alors qu'elle était payée à coup de millions de FCFA. « Une société percevait mensuellement 40 millions de FCFA. Le gérant de cette société a déposé sur ma table une facture de 120 millions de FCFA. J'ai procédé à la résiliation de ce contrat », a fait savoir la ministre Edith Delphine Emmanuel, comme pour dire que la facture ne sera pas payée.

Elle a, par ailleurs, souligné que vis-à-vis de cette société, il n'est pas exclu que la balance soit faite entre les milliards de FCFA que l'Etat a perdu à travers le vol des équipements et le montant de sa facture. « S'il faut aller devant les tribunaux, nous le ferons pour que les responsabilités des uns et des autres soient établies », a indiqué la ministre en charge de l'Enseignement supérieur. Pour la ministre Edith Delphine Emmanuel, la prochaine rentrée académique doit être préparée de sorte qu'au moment venu les étudiants soient logés dans de bonnes conditions au sein des résidences universitaires.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X