Tunisie: La justice militaire suspend les mandats de recherche à l'encontre de Me Zagrouba et de quatre députés al Karama

2 Août 2021

Le premier juge d'instruction du premier bureau du Tribunal militaire permanent de Tunis a adressé, lundi, au président de la chambre criminelle, une ordonnance portant suspension des mandats de recherche émis à l'encontre des députés gelés de la coalition al Karama Seifeddine Makhlouf, Nidhal Saoudi, Abdellatif Aloui et Mohamed Affès ainsi que de l'avocat Mehdi Zagrouba.

Le président de la section régionale des avocats de Tunis Mohamed Hedfi a affirmé que la section a reçu, de la part du juge d'instruction militaire, un mandat de suspension des recherches à l'encontre de Mehdi Zagrouba, qui sera auditionné le 9 août courant.

Dans une déclaration à la TAP, Hedfi a souligné l'attachement de l'Ordre des avocats au respect des procédures judiciaires pour que l'avocat concerné puisse rentrer chez lui.

Des unités sécuritaires se sont rendues au siège de l'Ordre des avocats afin d'exécuter un mandat d'amener émis à l'encontre de Mehdi Zagrouba, recherché par la justice militaire dans l'affaire de l'aéroport qui remonte au mois de mars 2021 lorsque des membres du groupe parlementaire al-Karama, dont Seifeddine Makhlouf, se sont rendus à l'aéroport Tunis Carthage pour tenter de faire embarquer de force une citoyenne tunisienne fichée S17.

L'avocat ainsi que les membres du comité de défense ont observé un sit-in devant le bureau du bâtonnier pour exprimer leur refus de la comparution devant la justice militaire.

Le porte-parole de la Cour d'appel de Tunis, Habib Torkhani, a indiqué que le procureur de la République a aussi ouvert, le 29 juillet dernier, une enquête suite à une plainte déposée par le Syndicat de la garde présidentielle et les agents de la brigade des recherches de l'Aéroport Tunis-Carthage contre Seifeddine Makhlouf, avocat et député, et Mehdi Zagrouba, avocat, concernant l'affaire de l'incident de l'aéroport Tunis Carthage survenu le 15 mars dernier.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X