Congo-Brazzaville: Finances publiques - Le budget de l'Etat exercice 2021 rectifié présenté au Parlement

Le budget de l'Etat 2021 réajusté a été présenté au Sénat et à l'Assemblée nationale le 2 août par le ministre en charge des Finances, Rigobert Roger Andély. Il est révisé à la somme de 1665,5 milliards FCFA et accuse un déficit de 208,4 milliards FCFA par rapport aux prévisions initiales.

Le budget de l'Etat exercice 2021 rectifié est établi en recettes à la somme de 1665,5 milliards FCFA. Les dépenses budgétaires sont estimées à 1500,6 milliards FCFA, en dégradation de 144,0 milliards FCFA soit 8,7%. La loi de finances rectifiée accuse un solde budgétaire de 164,9 milliards FCFA. Présentant le texte, Rigobert Roger Andely a souligné que la loi de finances réajustée prévoit en financement et en trésorerie la somme de 131 milliards FCFA et des charges de 685,3 milliards FCFA.

Elle entrevoit un gap de trésorerie de 554,3 milliards FCFA, relativement dénoué par un excédent budgétaire de 164,9 milliards de FCFA, causant ainsi un décalage de financement de -389,4 milliards FCFA. Le financement dudit gap dépendra aussi bien de la stratégie d'apurement de la dette intérieure, d'un retournement favorable de la conjoncture économique que de l'issue des négociations en cours avec les partenaires au développement.

Dans le budget rectifié, les charges financières de la dette sont réévaluées à la somme de 129,5 milliards FCFA contre une prévision initiale de 105,8 milliards FCFA, soit un accroissement de 23,7 milliards FCFA estimé à 22,4%. Les salaires ainsi que leur traitement vont passer de 382 milliards FCFA dans la loi de finances initiale à 370 milliards de FCFA au budget réajusté, soit une baisse de 12 milliards de FCFA (3,1%).

Les dépenses de transfert sont passées de 430,2 milliards FCFA, soit une régression de 52,1 milliards de FCFA (10,8%) par rapport au premier budget. Quant aux dépenses d'investissement, celles-ci sont réajustées à 249,5 milliards FCFA, contre 318,1 milliards FCFA initialement prévu, soit une baisse de 85,1 milliards FCFA. Dans la stricte exécution de ce budget, Rigobert Roger Andely a annoncé quelques chantiers phares et prioritaires à exécuter conformément, a-t-il renchéri, aux instructions du chef de l'Etat, Denis Sassou N'Guesso.

Le ministre des Finances a, par ailleurs, promis d'aller en guerre contre les fonctionnaires fictifs ainsi que tous ceux qui touchent frauduleusement les primes et indemnités. Après avoir présenté le budget de l'Etat exercice 2021 rectifié, qui n'a appelé à aucun commentaire des parlementaires, le président du Sénat, Pierre Ngolo, et son homologue de l'Assemblée nationale, Isidore Mvouba, ont pris chacun acte de la nouvelle loi de finances.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X