Congo-Kinshasa: Journée mondiale de la population - La santé de la reproduction au cœur de la célébration

La Journée mondiale de la population a été célébrée en différé, le 31 juillet à Impfondo dans le département de la Likouala, en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap) sur le thème :"Santé de la reproduction, un droit fondamental pour le développement, même dans le contexte de la Covid-19".

La commémoration de la journée mondiale de la population obéit à la nécessité de sensibiliser à cette problématique en mettant un accent particulier sur la poursuite des efforts de continuité des services de santé de la reproduction. C'est ainsi qu'il y a eu dotation en kits mère-enfant en faveur des nouveau-nés à l'hôpital de base d'Impfondo.

Selon le représentant assistant du Fnuap, Benoît Libali, l'agence onusienne est disposée à accompagner le Congo dans sa volonté de garantir aux adolescents et aux jeunes, entre autres, un accès à des informations complètes et adaptées à leur âge et à leur éducation avec des services complets conviviaux, rapides et de qualité afin de les protéger contre les grossesses non désirées.

Ce qui permet d'atteindre les objectifs : zéro décès maternel évitable et morbidités maternelles, telles que les fistules obstétricales, en intégrant notamment une approche globale du paquet essentiel de santé sexuelle et reproductive ; zéro besoin non satisfait en informations, services de planification familiale, et disponibilité universelle de contraceptifs modernes de qualité, abordables et sûrs ; zéro violence sexuelle et sexiste afin de réaliser le potentiel de tous les individus en tant qu'agents de changement, tant socialement qu'économiquement. « Cela suppose de prioriser la défense des droits fondamentaux, en assurant notamment la continuité des services de la santé de la reproduction pour toutes et tous, et en garantissant l'accès à l'information et aux services, y compris en cas de changement de tendance dans la fécondité », a déclaré Benoît Libali.

Particulièrement dans le département de la Likouala, le Fnuap appuie le Congo dans l'assurance de l'offre de services de maternité et de protection contre les violences basées sur le genre surtout dans le contexte humanitaire des déplacements internes des populations à cause des inondations et de l'arrivée massive des réfugiés centrafricains et ceux de la République démocratique du Congo.

Ainsi, l'amélioration des plateaux techniques des blocs d'accouchement, l'équipement en mobiliers hospitaliers, la dotation en intrants de maternité, kits d'hygiène et de dignité pour les filles et femmes affectées par ces situations humanitaires, comptent parmi les interventions menées en faveur des populations d'Impfondo, de Bétou, de Liranga, et de Boyele. Les acteurs ayant participé à la célébration de la Journée mondiale de la population ont attiré l'attention des décideurs à œuvrer dans la mise à disposition de ressources pour protéger les populations vulnérables.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X