Congo-Brazzaville: Vie des partis - Renaissance se dote d'une fédération départementale

Un bureau fédéral provisoire de sept membres de la formation politique Renaissance a été mis en place au cours d'une assemblée générale constitutive tenue, le 31 juillet, au Centre d'études chrétiennes situé au quartier Mawata à Mvou-Mvou.

Créé le 2 décembre 2020 à Pointe-Noire, le parti Renaissance, qui s'est donné comme ambition socio-politique de contribuer à la refondation multidimensionnelle du Congo, a entamé son implantation sur le territoire national. Les travaux de l'assemblée générale constitutive de Pointe-Noire ont permis de doter le parti des structures fédérales et locales de direction. Un bureau fédéral de septembre membres, présidé par Jean Mankissi, a été élu par un corps électoral constitué des responsables des sections fédérales des six arrondissements de Pointe-noire.

Dans son mot de clôture des travaux, le président de ce parti, Paul Bouiti, a invité les élus au travail.« Vous, dirigeants du parti à Pointe-Noire, devez avoir à l'esprit qu'au-delà du verbe critique nécessaire, il faut passer à l'action », a-t-il dit. Cette action consiste, entre autres, à faire un travail de proximité dans la recherche des adhérents et de leur mobilisation, l'implantation concrète des structures du parti dans les arrondissements et les quartiers, la formation des militants aux textes fondamentaux, aux méthodes de la pratique politique interne et externe et aux textes et lois politiques de la République. « La connaissance et le savoir doivent être mis au service du parti et de la cause », a souligné Jean Paul Bouiti.

Par ailleurs, évoquant l'ambition du parti de contribuer à la refondation du Congo, il a indiqué que Renaissance doit devenir une organisation avec un socle de militants patriotes particulièrement convaincus des enjeux locaux, nationaux et internationaux. « Pour être à la hauteur des enjeux de la refondation et des objectifs que nous nous sommes assignés dans nos textes fondamentaux, il nous faut exister concrètement à travers un travail de conformité avec la loi. Se conformer à la loi, c'est s'implanter, s'ancrer sur le territoire national », a-t-il dit en insistant sur la poursuite de l'implantation du parti sur le territoire national afin d'occuper, en tant que citoyen, leur place légitime sur l'échiquier politique national, aux côtés des autres forces politiques.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X