Liberia: 13e Forum Sur La Gouvernance De L'internet En Afrique De L'ouest (Waigf)

La Commission de la CEDEAO et ses partenaires ont convoqué la 13e édition du Forum sur la gouvernance de l'Internet en Afrique de l'Ouest (WAIGF) avec divers groupes de parties prenantes impliqués dans l'écosystème Internet des États membres de la région et au-delà pour discuter et s'engager dans les questions entourant Internet et son utilisation, en réponse à la COVID-19.

Le forum virtuel de trois jours avec le thème directeur « Inclusion numérique et accès pour une Afrique de l'Ouest résiliente » s'est tenu du 28 au 30 juillet 2021 dans le but de proposer des recommandations concrètes et exploitables pour aider la région alors qu'elle se remet de l'effet de la COVID-19.

Dans le discours d'ouverture du forum, le Ministre Gambien des Infrastructures de l'Information et de la Communication, Ebrima Sillah, a souligné l'importance d'Internet dans notre vie quotidienne en cette ère de la COVID-19 et le rôle des parties prenantes multiples depuis la création du premier Forum sur la gouvernance de l'Internet à Athènes en 2006, après les délibérations du Sommet mondial sur la Société de l'information (SMSI) à Tunis en 2005. Il a aussi souligné l'importance et le lien du WAIGF avec la réalisation globale du plan directeur d'infrastructure régionale de la CEDEAO et a mis l'accent sur l'importance de connecter les citoyens à l'Internet haut débit. Le ministre a conclu en encourageant le forum à partager des idées et à proposer un communiqué qui conseillera les États membres sur les moyens de réduire le coût de la connectivité Internet et de rendre l'accessibilité plus possible pour les habitants des zones rurales de la région.

S'adressant au forum au nom de la Commission, le directeur de l'économie numérique et de la poste, le Dr Raphael Kouame Koffi, a parlé de l'impact du coronavirus à des degrés divers dans la région sur des domaines tels que la connectivité Internet, l'inclusion, le coût et l'accessibilité. Il a noté que le taux de pénétration d'Internet estimé à 55,67 % dans la région à la fin de 2020 montre comment la pandémie a également éclairé les conversations sur la nécessité d'utiliser et de développer les technologies de l'information et de la communication (TIC) dans la région afin d'accélérer le processus de transformation numérique. Il a réitéré l'engagement indéfectible de la Commission à assurer la facilitation continue d'un environnement favorable qui assure l'accessibilité et l'inclusion des habitants de la région.

La 4e École ouest-africaine sur la gouvernance de l'Internet (WASIG) visant à créer un cadre multidisciplinaire d'expertise en gouvernance de l'Internet en Afrique de l'Ouest grâce à la participation de dirigeants actuels et émergents issus du gouvernement, de la jeunesse, du monde universitaire et de la société civile a précédé le forum.

Le communiqué résultant du forum sera présenté lors de la prochaine réunion des Ministres de la CEDEAO en charge des Télécommunications/TIC.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X