Algérie: Procès de l'ancien wali de Tipasa - Fin de l'audition des accusés et des témoins

Alger — Le procès de l'ancien wali de Tipasa, Moussa Ghellai, poursuivi dans des affaires de corruption avec nombre de responsables, notamment pour l'octroi de marchés en violation de la loi, dont le projet d'investissement pour la réalisation d'un parc d'attraction dans la wilaya de Tipasa, dilapidation de deniers publics et abus de fonction, s'est ouvert lundi au Tribunal de Sidi M'Hamed à Alger.

Au premier jour du procès, le juge de siège a auditionné les accusés et les témoins.

Au début de la séance, l'ancien wali, Moussa Ghellai, qui a rejeté toutes les accusations retenues contre lui, a répondu concernant l'octroi du terrain "classée agricol", pour la réalisation d'un parc d'attraction, que le lot de terrain avait été placé sous la responsabilité de la direction de l'Environnement pour la création d'un projet de parc d'attraction en vertu d'un marché public d'un montant de 160 millions Da avant même son installation au poste de wali de Tipasa.

Une fois à la tête de la wilaya, il a indiqué avoir procédé à la mise en place d'un cahier de charges et la formation d'une commission chargée de l'élaboration de ce projet, où "un investisseur a décroché le marché de manière légale", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il "s'agit là des mêmes procédures adoptées concernant le lot de terrain qui se trouve à l'intérieur d'une zone d'expansion touristique (ZET) en face de la plage "Chenoua" et du projet d'investissement octroyé à la personne morale 'demarque plus' pour la réalisation d'un projet de chaîne de refroidissement et d'une usine d'empaketage de fruits et légumes".

L'ancien directeur des domaines de la wilaya de Tipasa, Ali Bouamrirane et les deux directeurs de l'Industrie et des Mines de ladite wilaya, poursuivis dans cette affaire pour octroi d'indus avantages et abus de fonction, ont également été auditionnés.

Les bénéficiaires de ces projets d'investissement ont également été auditionnés et avaient affirmé n'avoir aucune relation privilégiée avec l'ancien wali Ghellai et qu'ils avaient bénéficié de ces projets dans le cadre de la loi".

L'ancien wali de Tipasa Ghellai Moussa est placé actuellement en détention à l'établissement pénitentiaire de Koléa, suite à sa condamnation en août 2019 à 12 ans de prison ferme dans l'affaire de l'ancien Directeur général de la sûreté nationale, Abdelghani Hamel, pour octroi de lots de terrain à l'un des fils de ce dernier.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X