Cote d'Ivoire: Gbagbo a échangé avec les épouses des détenus

L'ex-Président Laurent Gbagbo a échangé avec les épouses des détenus civils et militaires des différentes crises qu'a connues la Côte d'Ivoire depuis 2010.

Cette rencontre qui s'est déroulée ce lundi 2 août 2021, à son ex-Quartier général (Qg) de campagne de Cocody-Attoban, a permis à l'ex-Président d'apporter sa compassion aux conjointes des prisonniers qui, depuis des années, souffrent de l'absence de leurs époux incarcérés dans les différentes prisons du pays.

« J'ai voulu aller rendre visite à tous vos époux, mais le ministre de la Justice a répondu que cela n'était pas possible. C'est pour cela que je vous reçois pour vous consoler (...) Quand l'occasion m'a été donnée de rencontrer le Président Ouattara, je lui posé un seul problème : la libération des prisonniers. Il ne m'a pas dit non. Mais, il ne m'a pas dit oui aussi. Il (le Président de la République, Alassane Ouattara) a dit qu'il allait étudier le dossier. Pour le moment, il est en train d'étudier le cas de ceux qui avaient été arrêtés lors des élections de 2020. Le Président Ouattara m'a dit qu'il pense que ce serait trop tôt pour cette fête de l'indépendance prévue le samedi 7 août. Mais, qu'il fera tous ses efforts pour les libérer le plutôt possible (...) Nous sommes obligés de s'accrocher à cette réponse afin de prier pour que nos frères, nos amis et camarades soient libérés », a-t-il conseillé à ses hôtes. Avant de les inviter « à prendre courage ».

Toutefois, Laurent Gbagbo s'est dit engagé à se battre pour la libération des prisonniers. « Je vais monter au créneau pour parler afin que d'autres exilés reviennent au pays. Soyons mobilisés pour la libération de vos époux », a lancé l'ancien président.

Pour Laurent Gbagbo, il faut mener le combat de la libération des prisonniers par stratégie. « Il faut aller pas à pas », a-t-il souligné.

C'est avec une voix chargée d'émotions que la porte-parole des épouses, Mme Georgette Dogbo Blé, a remercié l'ancien Président pour cette initiative. « C'est un acte de réconfort sans précédent pour nous les épouses », a-t-elle déclaré au nom du collectif des femmes et parents des détenus (Cofed). « La rencontre avec le Président Alassane Ouattara est une grande lueur d'espoir pour nous. Et nous y attendons beaucoup », a dit Mme Dogbo Blé.

Des épouses des détenus pro-Soro et des cadres du Pdci-Rda étaient également présents à cette cérémonie.

Au cours de cette rencontre, Laurent Gbagbo avait à ses côtés, Dr Assoa Adou, Georges Armand Ouégnin, Laurent Akoun et son directeur de cabinet, Emmanuel Aka.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X