Sénégal: Tournoi de qualification - Les Lionnes vont apprendre de l'échec de Dakar Sacré-Cœur (dirigeante)

Dakar — L'échec de l'AS Dakar Sacré-Cœur au tournoi de qualification à la Ligue africaine féminine des champions joué à Mindélo (24 au 30 juillet) n'aura aucune incidence négative sur les prochaines éliminatoires de la CAN, estime Seyni Ndir Seck, présidente de la Commission du football féminin à la Fédération sénégalaise de football (FSF).

"Il est vrai que nous aurions aimé voir l'AS Dakar Sacré-Cœur se qualifier à ce tournoi, mais j'estime qu'elles [ses joueuses] ont mouillé leur maillot", a commenté l'ancienne capitaine des Lionnes, présente au Cap-Vert en tant qu'officielle de la zone ouest A.

"Elles ont bien démarré avant de s'écrouler lors du dernier match. C'était un jour sans, mais ça n'aura aucune incidence sur les prochaines éliminatoires (...)", a-t-elle dit, même en notant la présence de pensionnaires des Lionnes dans le groupe de performance de Dakar Sacré-Cœur.

Commentant la défaite 0-4 de Dakar Sacré-Cœur contre l'AS Mandé qui forme, qui forme l'ossature de la sélection malienne, potentiel adversaire des Lionnes, elle avance que le club sénégalais ne disposait pas de certaines de ses joueuses clés lors de ce match.

"Des joueuses clefs avaient le Covid-19 et n'ont pas pu jouer ", sans compoter que celles qui étaient présentes "ont manqué d'expérience", a-t-elle relevé.

Selon Seyni Ndir Seck, les joueuses de DSC qui auraient pu mieux gérer le premier quart d'heure, ont raté leur entrée en encaissant deux buts dès les 15 premières minutes, ce qui a vraiment plombé le groupe.

"C'est dommage, mais elles ont bien appris et elles ont envie de revenir dans les grandes compétitions aussi bien en club qu'en sélection qui est d'un autre niveau", a-t-elle dit.

Les Lionnes vont démarrer les éliminatoires contre l'équipe nationale libérienne dont l'ossature est constituée par les filles de Determine Girls, battues 1-2 par l'AS Dakar Sacré-Cœur.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X