Cote d'Ivoire: Le 1er ministre Patrick Achi aux Ivoiriens - « Ensemble écoutons et suivons l'enseignement du Président de la République »

La journée d'hommage et de reconnaissance de la Région de La Mé au Président de la République Alassane Ouattara, le samedi 31 juillet 2021, à Adzopé, a été l'occasion pour le premier ministre Patrick Achi de rendre un vibrant hommage à ce dernier. Et ce, à travers des mots et expressions bien choisis pour dire aux populations de La Mé et à l'ensemble des Ivoiriens qu'ils doivent s'approprier la rigueur à « la quête de l'excellence, sans lesquels le développement n'existe pas. » « Je lui ai rendu hommage (Ndlr : parlant du Président Ouattara), au milieu des miens, avec mon cœur, avec mon âme, avec l'émotion de mes mots », a déclaré, le Chef du gouvernement. Sur sa page officielle Facebook, le Premier ministre revient sur cette journée d'hommage et de reconnaissance pleine d'émotion (voir sa déclaration intégrale). Morceaux choisis :

« Servir la Côte d'Ivoire, servir les Ivoiriens, c'est le destin extraordinaire d'une vie. Je le dois d'abord au Président de la République, SEM. Alassane Ouattara. Pour l'exemple achevé qu'il incarne d'engagement patriotique et qu'humblement, je m'efforce de suivre.

Pour cette voie lumineuse qu'il trace pour notre pays, celle d'une Côte d'Ivoire toujours plus unie, prospère et solidaire. Pour le soutien constant qu'il m'apporte depuis près de 20 ans, sur ce long chemin d'épreuves partagées et de combats communs.

Pour la confiance rare qui me fut accordée hier au gouvernement puis à la Présidence, et aujourd'hui à la Primature. Pour ce quotidien de mission qui m'est offert au service des Ivoiriennes et des Ivoiriens.

Je lui ai rendu hommage, au milieu des miens, avec mon cœur, avec mon âme, avec l'émotion de mes mots. J'ai rendu hommage aussi à mes parents et à leurs alliés.

A cette terre de La Mé qui a tant donné et tant appris à ce petit garçon élevé au cœur de ses forêts séculaires. Aux populations qui sont tout à la fois mes racines humaines, mon socle fraternel, mon soutien inaltérable.

Vous m'avez toujours obligé à me dépasser pour faire grandir l'avenir de nos enfants et jamais je ne vous pourrais assez-vous en remercier. Demain, je veux qu'ensemble nous écoutions et suivions l'enseignement du Président de la République.

Celui du travail, de la rigueur, de la quête de l'excellence, sans lesquels le développement n'existe pas. Mais aussi sa volonté inébranlable d'agir pour l'union nationale.

Il faut une part de courage pour poser les actes qui veulent unir les femmes et les hommes, par-delà les logiques du passé, par-delà les différences d'hier.

De les emmener ensemble vers demain, autour de projets communs, dans une cohésion sociale profonde, dans une réconciliation véritable des cœurs. Il trace ce chemin d'une patrie réunie.

A ses côtés, nous serons là demain comme nous sommes là aujourd'hui, solidaires et mobilisés. Pour donner à la Côte d'Ivoire et aux Ivoiriens, une vie meilleure au quotidien, dans la paix, la prospérité et la fraternité. » C'est en ces termes que le Chef du gouvernement a résumé, dimanche 1er août son allocution du 31 juillet 2021.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X