Afrique: Appui au développement - La BID annonce réussir sa réserve de projets de développement de son cercle

M. Waleed Ahmad J. Addas, directeur du Fonds « Lives and livelihoods»

Le Fonds «Lives and Livelihoods» continue d'obtenir des résultats malgré la pandémie et dit maintenir des projets en réserve en sa cinquième année d'opération.

Dans un communiqué datant d'hier lundi 2 août, la plus grande initiative multilatérale de développement de la région, à savoir le Fonds «Lives and Livelihoods» annonce avoir réussi à maintenir sa réserve de projets de développement depuis le début de la pandémie. Le Fonds LLF faisait le point de ses activités au titre de l'année 2021. Au cours du premier semestre de 2021, «le Fonds a continué à progresser dans la réalisation de ses 32 opérations approuvées au cours des cinq dernières années et actuellement en cours d'exécution dans 21 pays membres de la Banque islamique de développement (BID) », fait remarquer le communiqué.

Le Fonds qui comprend le Fonds d'Abu Dhabi pour le développement, le Centre d'aide humanitaire et de secours du roi Salman, le Fonds du Qatar pour le développement, le «Foreign, Commonwealth & Development Office» du Royaume-Uni, la Fondation Bill & Melinda Gates, le Fonds de solidarité islamique pour le développement et la Banque islamique de développement vise à éliminer les barrières qui empêchent les individus, les organisations et les gouvernements des pays aux revenus les plus faibles d'obtenir les ressources dont ils ont besoin pour sortir les populations de la pauvreté.

Jusqu'ici, toujours selon le document «plus de 1,34 milliard de dollars de financement ont été approuvés pour des projets de santé, d'agriculture et d'infrastructures de base dans des localités où le besoin se fait sentir le plus, créant ainsi un changement durable pour le bien de millions de personnes parmi les plus défavorisées du monde». Waleed Ahmad J. Addas, directeur du Fonds « Lives and livelihoods» dira : «Notre détermination à promouvoir le développement durable n'a fait que se renforcer face aux défis sans précédent créés par la pandémie de coronavirus.

En temps de crise, les inégalités se creusent et les communautés vulnérables peuvent être laissées pour compte ; c'est pourquoi le Fonds LLF a adapté ses projets de résilience à la COVID-19, sans pour autant compromettre les objectifs de développement à long terme en matière de santé, d'agriculture et d'infrastructures de base... ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X