Algérie: Tribunal de Sidi M'hamed - 10 ans de prison à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellai

Alger — Le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed (Alger) a requis une peine de dix (10) ans de prison ferme assortie d'une amende d'un million de dinars à l'encontre de l'ancien wali de Tipasa, Moussa Ghellai, pour corruption et octroi d'indus avantages.

Il a également requis l'interdiction de candidature pour une durée de dix (10) ans à l'encontre de Moussa Ghellai, et ce à compter du premier jour d'exécution de la peine.

Par ailleurs, il a requis une peine de six (06) ans de prison ferme assortie d'une amende d'un million de DA à l'encontre de l'ancien directeur des domaines de la wilaya de Tipasa, Ali Bouamrirane et une interdiction de candidature pour une durée de dix (10) ans.

Dans la même affaire, le procureur de la République a requis une amende d'un (01) million DA à l'encontre de chacun des trois investisseurs ayant remporté des marchés en violation de la loi en vigueur, avec leur exclusion des marchés publics pour une durée de cinq (05) ans.

Le procureur de la République a requis également la confiscation des capitaux et biens saisis au cours de l'enquête.

Ils sont poursuivis aussi pour dilapidation de deniers publics et abus de fonction.

L'ancien wali de Tipasa Ghellai Moussa est placé actuellement en détention à l'établissement pénitentiaire de Koléa, suite à sa condamnation en août 2019 à 12 ans de prison ferme dans l'affaire de l'ancien Directeur général de la sûreté nationale, Abdelghani Hamel, pour octroi de lots de terrain à l'un des fils de ce dernier.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X