Tunisie: Des enquêtes en cours concernant des pratiques de corruption au sein de l'agence STAM à Sfax

3 Août 2021

Des enquêtes sont en cours au niveau de la Cour de première instance de Sfax (CPIS) concernant un rapport sur des pratiques de corruption au sein de l'agence régionale de la Société Tunisienne d'Acconage et de Manutention (STAM) à Sfax, soumis par l'Instance nationale de la lutte contre la corruption (INLUCC) au Procureur de la République auprès de la CPIS, a indiqué l'INLUCC, dans sa dernière revue hebdomadaire sur les dossiers de corruption transférés à la justice.

Les recherches et les investigations en cours ont permis de relever certaines défaillances, indique la même source.

Il s'agit de l'abandon d'un bien public, une grue de 45 tonnes acquise en 2009 à un prix de 300 mille dinars et délaissée dans l'intention de la vendre en pièces de rechange. Celle-ci a été louée par la SNCFT auprès de la STAM bien que sa carte électronique a été en panne depuis 2010. La propriétaire (STAM) a été informée par cette panne, mais les responsables n'ont pas pris les mesures nécessaires pour le réparer, ce qui a engendré sa détérioration.

Il s'agit aussi d'une vente aux enchères soupçonnée en janvier 2016 concernant 14 grues et un camion à un prix initial fixé à 25 mille dinars, un montant symbolique par rapport à la valeur réelle de ce matériel.

Une autre grue de 32 tonnes a été faussement utilisée, ce qui a entrainé des disfonctionnements pour demander, après à louer de nouvelles grues auprès des sociétés privées.

D'autres pratiques ont été détectées concernant l'ouverture de la voie à des sociétés concurrentielles pour l'obtention des contrats de déchargement des navires.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X