Burkina Faso: Barsalogho - Une quarantaine de personnes enlevées dans un camp de déplacés (CISC)

« Depuis 72 heures, le CISC apprend avec tristesse et désolation la dégradation de la situation sécuritaire au camp de déplacés internes de Barsalogho, dans la région du Centre-Nord, qui abritait jusque-là des milliers de Personnes déplacées internes (PDI).

Malheureusement, dans la nuit du jeudi 29 juillet au vendredi 30 juillet 2021, vers 2 heures de matin, plusieurs témoignages concordants font état d'enlèvements de deux (02) PDI par des Hommes armés non identifiés (HANI). Les HANI auraient ensuite donné un délai d'une semaine aux autres PDI pour vider complètement le camp.

Ensuite, dans la nuit du 1er au 2 aout 2021, les HANI sont encore revenus et ont procédé à l'enlèvement, cette fois-ci, d'une quarantaine de personnes dont des femmes, pour une destination inconnue.

Ainsi, pris de panique et ne sachant à quel saint se vouer, tous les déplacés ont quitté le camp ce lundi 2 août 2021, sans une destination précise.

C'est pourquoi, le CISC :

 Invite les autorités politiques et administratives du Burkina Faso à prendre toutes les dispositions idoines en urgence pour porter secours à ces populations déplacées très vulnérables ;

 Invite tous les Burkinabè de s'insurger contre les ennemis de la nation qui nuisent à l'intérêt supérieur de notre nation ;

 Invite toutes les chancelleries présentes à Ouagadougou à mettre tout en œuvre pour que ces crimes s'arrêtent ici et maintenant, mais aussi et surtout pour aider ces populations vulnérables à trouver des abris dignes et sécurisés.

Le Bureau Exécutif »

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X