Afrique Centrale: Coupe de la CEMAC - Vers une compétition new-look

Les ministres des sports de la sous-région ont validé le nouveau format samedi dernier.

La Coupe de la CEMAC aura bientôt une nouvelle tunique. Le nouveau format de la compétition parrainée par la Commission économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) a été acté samedi dernier à Garoua au cours d'une concertation des ministres en charge des Sports de la CEMAC, réunis par visioconférence. Cette réunion ad hoc était présidée par Narcisse Mouelle Kombi, ministre camerounais des Sports et de l'Education physique. Concrètement, les ministres proposent que l'assiette des compétitions soit élargie à d'autres disciplines et catégories sociales.

Si l'idée est validée par les instances supérieures de la Communauté, les « Jeux CEMAC » vont donc remplacer « la Coupe de la CEMAC », instituée en 2001, elle-même née des cendres de la « Coupe de l'UDEAC ». Jusque-là, une seule discipline était concernée à savoir le football. On se prépare ainsi à passer d'un « tournoi mono disciplinaire » à une « compétition multidisciplinaire », a souligné le mandataire du Cameroun, Narcisse Mouelle Kombi. De nouvelles perspectives s'ouvrent avec l'introduction du basketball, des sports pour handicapés, du cyclisme, du football féminin, des sports de combat, entre autres. Les Jeux universitaires de la CEMAC complèteront cette offre.

Narcisse Mouelle Kombi explique que le sport est un « outil d'intégration des peuples partout dans le monde ». La CEMAC ne doit pas être à la traîne, a-t-il fait savoir. En attendant leur homologation, la Coupe de la CEMAC se jouera dans les prochains mois, probablement après la CAN au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022. La 10e édition sera organisée au Cameroun après une trêve de sept ans. Le tournoi d'une périodicité annuelle est jusque-là financé par les contributions des Etats membres. Les difficultés financières que rencontrent les pays de la sous-région vont appeler d'autres techniques dans l'organisation.

Il est question de créer une « valeur marchande » et de « populariser » l'évènement, ont proposé les experts qui ont préparé du 28 au 30 juillet 2021 les dossiers soumis à l'appréciation des ministres des Sports. L'idée d'un Fonds spécial dédié à l'organisation de ces jeux a été esquissée. La Commission de la CEMAC était présente à Garoua par Roger Faustin Ndzana, Représentant adjoint de la Commission au Cameroun. Depuis quelques années, les pays de la CEMAC se dotent des infrastructures de qualité, aux normes internationales, grâce à l'organisation des compétitioons de premier plan comme les Jeux Africains au Congo, la CAN au Gabon, en Guinée équatoriale et dans quelques mois au Cameroun.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X