Cameroun: Ordre national des ingénieurs de génie civil du Cameroun - Les chantiers du Littoral

Dieudonné Ekouta, représentant régional installé dans ses fonctions ce 28 juillet 2021 à Douala par le président de l'Onigc, Kizito Ngoa.

Faire comprendre aux différentes parties prenantes l'importance du rôle d'un ingénieur de génie civil dans la construction d'infrastructures de qualité et par là, dans le développement d'un pays. C'est l'une des principales missions assignées par Kizito Ngoa, président de l'Ordre national des ingénieurs de génie civil du Cameroun (Onigc), à Dieudonné Ekouta, nouveau représentant régional de l'organisme professionnel pour le Littoral.

L'ingénieur senior (grade reçu au sein de l'Onigc en novembre 2020), diplômé de la promotion 1993 de l'Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé, a été installé dans ses fonctions par sa hiérarchie, ce mercredi 28 juillet 2021 à Douala. C'était en présence notamment de ses pairs, des représentants de l'Ordre national des architectes du Cameroun (Onac) et des autorités administratives de la région du Littoral.

Dieudonné Ekouta a longtemps évolué au sein de l'entreprise Pi Engineering avant de se mettre aujourd'hui à son propre compte. Il a travaillé sur de nombreux projets au Cameroun comme à l'international. Il est par ailleurs enseignant à l'Ecole nationale supérieure polytechnique de Douala (Enspd). Et comme l'a indiqué le président de l'Onigc, le nouveau représentant régional « est connu et reconnu pour son expertise en termes de structure, de calculs, de dimensionnement. Je ne sais pas s'il y en a beaucoup qui ont son niveau et sa compétence. » Une compétence qui sera primordiale pour la mise en œuvre des missions de l'Ordre.

« Nous devons, dans toutes les régions du Cameroun et plus précisément celle du Littoral et à Douala, avoir un représentant qui soit à la fois un partenaire des autorités et quelqu'un qui amène l'ensemble des promoteurs, l'ensemble de tous ceux qui veulent réaliser un certain nombre de projets, à comprendre pourquoi il faut toujours impliquer un ingénieur de génie civil », a expliqué Kizito Ngoa, qui a rappelé les cas d'effondrement d'immeubles recensés récemment dans la ville de Douala.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X