Maroc: Le gouvernement a engagé des réformes majeures et posé les fondements qui encadreront le travail des futurs gouvernements (M. El Otmani au Forum de la MAP)

Rabat — Le gouvernement a engagé des réformes majeures et posé les fondements qui encadreront le travail des futurs gouvernements pour continuer à construire le Maroc de demain, a affirmé, mardi à Rabat, le secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD), M. Saâd Dine El Otmani.

Le Maroc dispose aujourd'hui d'un socle solide reposant sur des programmes précis et une vision claire pour construire le présent et le futur, a indiqué M. El Otmani qui était l'invité du Forum de la MAP tenu sous le thème "Les élections de 2021: l'heure du bilan a-t-elle sonné pour le PJD?".

"Il a été procédé pour la première fois à l'adoption de quatre lois cadres relatives à l'éducation, à la couverture sanitaire, à la réforme fiscale et à la réforme des institutions et entreprises publiques", a-t-il ajouté, soulignant dans ce contexte la nécessité de poursuivre cette "construction d'avenir", passant en revue un ensemble de réformes lancées par le gouvernement, telles que la réforme des centres régionaux d'investissement, la mise en place des chantiers de décentralisation administrative et la simplification des procédures et formalités administratives.

Le gouvernement a tenu à orienter ses programmes principalement au profit des catégories vulnérables et de la classe moyenne en augmentant les budgets qui leur sont alloués et en élargissant le pourcentage des bénéficiaires, a-t-il relevé.

Abordant les réalisations du gouvernement, M. El Otmani a évoqué le programme de généralisation de l'enseignement primaire qui "enregistre désormais un taux de scolarisation atteignant 72%", ainsi que la création de quatre facultés de médecine et centres hospitaliers pour élargir la possibilité de former davantage de cadres médicaux dans le Royaume.

Le bilan du gouvernement a été "honorable", bien qu'il y ait beaucoup de questions qui nécessitent de continuer à mobiliser les efforts, notamment dans les secteurs de la santé, de l'éducation et de l'emploi, a fait remarquer M. El Otmani.

S'agissant de la gestion de la pandémie de Covid-19 et la lutte contre ses répercussions, M. El Otmani a souligné que la situation actuelle est "délicate" et constitue un défi pour tous les pays du monde, notant qu'une augmentation des cas a été enregistrée récemment, notamment dans le nombre de cas critiques, de décès et du taux d'occupation des lits de réanimation dans certaines villes.

Le Maroc est confronté à un "nouveau défi" qui a amené le gouvernement à prendre, lundi, un ensemble de décisions qui entreront en vigueur ce mardi, dans le but de protéger les citoyens "lors de cette circonstance difficile, notamment à la lumière de la propagation du mutant "delta" caractérisé par sa propagation rapide, a déclaré le secrétaire général du PJD.

M. El Otmani a, par ailleurs, souligné que ces mesures sont "nécessaires" et restent temporaires dans l'horizon de contrôler la propagation du virus à travers l'élargissement de la campagne de vaccination afin de s'approcher de l'atteinte de l'immunité collective pour revenir à la vie normale, appelant les citoyens à respecter les mesures de précaution et à faire preuve d'un esprit de responsabilité individuelle et collective.

Le gouvernement compte sur la conscience et l'intelligence des Marocains qui se sont "largement" engagés dans la campagne nationale de vaccination, notant que le nombre de bénéficiaires de la vaccination dans le Royaume constitue les deux tiers de la population totale vaccinée en Afrique, a déclaré M. El Otmani.

A cet égard, M. El Otmani a relevé que certaines des "déficiences" pouvant affecter la campagne de vaccination ne doivent pas masquer les acquis réalisés, appelant à "valoriser les acquis et à éviter la sous-estimation afin de rendre justice au Maroc dans tous les efforts qu'il fournit pour faire face à l'épidémie".

Il a rappelé, dans ce contexte, "la grande efficacité, la vision proactive et prospective et les décisions décisives et importantes prises par le Maroc, sous les Directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, afin de maîtriser l'épidémie et de répondre aux besoins nécessaires des citoyens", passant en revue certaines des "success stories" écrites par le Royaume dans la gestion de la pandémie, partant de la production et l'exportation de masques, arrivant à l'obtention de vaccins, à la lumière d'une concurrence internationale féroce et d'une d'offre insuffisante face à la demande.

Cette rencontre a constitué l'occasion de débattre de plusieurs questions politiques et partisanes d'actualité, dans l'horizon de l'organisation des élections législatives que connaitra le Royaume cette année.

Le Forum de la MAP est un espace de débat sur les questions d'actualité politique, économique, culturelle et sociale. Des représentants des pouvoirs publics et des personnalités de divers horizons ainsi que des représentants des médias y sont conviés.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X