Mali - l'organe législatif de transition approuve le Plan d'actions du Premier ministre

Bamako — Les membres du Conseil national de transition du Mali (CNT), organe législatif malien pendant la période de transition politique, ont approuvé lundi le Plan d'actions proposé par le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga.

Lors du vote organisé lundi après une journée de débats, les membres du CNT ont adopté le document par: 102 pour (oui), 2 contre et 9 abstentions, selon des médias locaux.

Le 15 avril dernier, l'ex premier gouvernement de transition dirigé par Moctar Ouane a en effet publié le calendrier électoral fixant la présidentielle couplée aux législatives au 27 février 2022. Les seconds tours sont prévus respectivement les 13 et 20 mars 2022.

Selon M. Maïga, la création d'un organe unique de gestion des élections s'impose d'elle-même. "La réforme du système institutionnel d'organisation des élections s'impose comme une évidence.

"L'organe unique est une demande de la classe politique. Il a pour objectif de minimiser les contestations électorales et de réduire le coût des élections", a-t-il souligné.

M. Maïga a présenté vendredi dernier au CNT le Plan d'action de son gouvernement avec quatre axes : le renforcement de la sécurité sur l'ensemble du territoire national, les réformes politiques et institutionnelles, l'organisation des élections générales, la promotion de la bonne gouvernance et l'adoption d'un pacte de stabilité.

Après avoir prêté serment devant la Cour suprême le 7 juin comme nouveau président de transition malien, Assimi Goïta a porté son choix sur Choguel Kokala Maïga comme Premier ministre de transition.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X