Maroc: Forum de la MAP - M. El Otmani lance un appel pour le rétablissement de la confiance en l'action politique

Rabat — Le secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD), M. Saâd Dine El Otmani, a appelé, mardi à Rabat, à rétablir la confiance en l'action politique et en les partis politiques afin de renforcer l'adhésion à l'opération électorale.

M. El Otmani qui était l'invité du Forum de la MAP tenu sous le thème "Les élections de 2021: l'heure du bilan a-t-elle sonné pour le PJD?", a indiqué que le rétablissement de la confiance en l'action politique est l'un des axes les plus importants du programme électoral du PJD, soulignant la nécessité de renforcer la confiance entre les citoyens et les partis politiques dans la perspective de réussir les prochaines échéances.

Après avoir estimé que "la politique sans confiance ne sera pas utile pour le pays", le SG du PJD a mis l'accent sur l'importance de l'intensification des efforts de tous les acteurs, dont les médias, les partis politiques, le gouvernement, l'État, la société civile et les citoyens, afin de renforcer l'adhésion au sein de la scène politique et enrichir un débat "sincère et utile".

La faible participation aux échéances électorales est considérée comme un défi majeur dans toutes les démocraties mondiales, a noté, à cet égard, M. El Otmani, relevant que l'augmentation de son taux est conditionnée principalement par le rétablissement de la confiance en l'action politique.

Mettant en garde contre les risques relatifs à "l'argent électoral et la transhumance politique", le SG du PJD a souligné que l'adoption du quotient électoral et la suppression du seuil accentueront l'éparpillement de la scène politique et partisane et compliqueront les alliances entre les partis.

Dans ce sens, il a estimé que le quotient électoral "est antidémocratique, puisqu'il ne prend pas en compte le taux des sièges par rapport aux votes des citoyens", et contribue à "sous-estimer l'action politique et à réduire la confiance des citoyens en l'opération électorale, qui n'est plus déterminante", notant que son objectif est de "plafonner les résultats d'un parti en particulier et de réduire ses chances dans les prochaines élections".

Concernant l'enjeu d'augmenter la représentativité politique des femmes au sein des partis politiques, il a souligné que le parti est l'une des rares formations qui place des femmes à la tête de listes locales, régionales et nationales, notant que le PJD "prouvera de nouveau cette orientation lors des prochaines échéances".

Il a relevé, dans ce contexte, que le programme électoral du PJD porte "un souffle de renouvellement" et se base sur les réformes mises en place et sur la poursuite de leur mise en œuvre afin de poursuivre le chantier du développement du Maroc dans l'avenir, notant que les étapes précédentes ont démontré que le parti est "l'une des formations les plus innovantes" de la scène politique.

Quant à l'opération de sélection des candidats du PJD pour les prochaines élections, M. El Otmani a affirmé que "le parti est démocratique, vivant et ouvert au débat", expliquant que cette opération se fait à travers l'activation d'une procédure complète, permettant de faire participer le plus grand nombre possible des membres candidats, en commençant par les commissions locales de nomination, passant par les commissions provinciales et régionales et jusqu'à l'instance d'accréditation que forme le secrétariat général du parti.

Abordant le sujet des alliances que le PJD pourrait conclure lors des prochaines élections, le SG du parti a estimé que "pour le moment, c'est encore tôt d'aborder cette question", tout en la reportant pour après l'annonce des résultats des élections.

Le Forum de la MAP est un espace de débat sur les questions d'actualité politique, économique, culturelle et sociale. Des représentants des pouvoirs publics et des personnalités de divers horizons ainsi que des représentants des médias y sont conviés.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X