Madagascar: Vaccins Johnson & Johnson - La priorisation des personnes cibles maintenue

L'adhésion de Madagascar au mécanisme AVAT permettra de multiplier le nombre des bénéficiaires de vaccins.

Les personnes vulnérables, le personnel soignant et les militaires seront en première ligne pour les vaccins Johnson & Johnson du mécanisme COVAX. Le ministère de la Santé a cependant tenu à rassurer que des milliers de doses de ce type de vaccin, mais cette fois-ci du mécanisme AVAT, seront encore attendus d'ici peu.

Après l'arrivée des 302.000 doses de Johnson & Johnson à Madagascar, nombreux sont ceux qui espèrent se faire vacciner contre la Covid-19 dans les prochains jours. Cependant, le Directeur du programme élargi de vaccination (DPEV) auprès du ministère de la Santé publique, le Dr Rivomalala Rakotonavalona, a fait savoir que les cibles prioritaires durant la première allocation seront maintenues. Il s'agit entre autres des acteurs en première ligne dans la lutte contre la Covid-19 notamment les agents de santé, les forces de l'ordre au front, les groupes vulnérables ou encore les personnes âgées. « Certaines cibles prioritaires n'ont pas encore reçu leur injection. Les personnes âgées de 18 ans et plus seront toujours la population cible mais elles seront vaccinées progressivement en fonction de l'arrivée des vaccins dans le pays. D'autant plus que nous allons adhérer au mécanisme AVAT où 4 millions de doses de Johnson & Johnson sont disponibles », a-t-il souligné.

Groupe spécifique. Certains pays ont déjà mis en place des exigences en matière de pass sanitaire ou de preuve de vaccination pour les voyageurs. Face à cela, le groupe technique de travail national sur la vaccination est actuellement en train de réfléchir sur l'élargissement des cibles prioritaires, d'après toujours le DPEV. « Il s'agit entre autres des missionnaires de l'Etat, des étudiants boursiers ou encore des travailleurs. Une mesure faisant suite à l'accroissement des demandes reçues », a-t-il souligné.

Inscription. Toutes les personnes ayant reçu la première dose de Covishield n'auront plus besoin de s'inscrire au préalable. Le Dr Rivomalala Rakotonavalona a fait savoir que la digitalisation des données facilitera leur identification grâce au logiciel dédié à cet effet. Elles doivent par contre se munir de leur certificat de vaccination. Toutefois, les techniciens auprès du ministère de la Santé et ceux de la Présidence vont mettre en place tous les dispositifs nécessaires pour faciliter les inscriptions au vaccin de Janssen par le biais de cette nouvelle technologie. Il y aura entre autres l'utilisation d'un site web, de SMS ou encore d'un numéro vert. Les centres de santé de base ainsi que les hôpitaux au niveau des districts accueilleront toujours les personnes désirant s'inscrire.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X