Madagascar: Amicale des anciens CST - « Il faudrait procéder à la vente du bois de rose »

L'Amicale des anciens conseillers supérieurs de la Transition et sénateurs de Madagascar (ACS) est sortie de son mutisme face à la situation qui prévaut dans le pays.

Dans un communiqué remis à la presse, l'ACS de déclarer qu'elle condamne fermement toute tentative d'assassinat du président de la République et des autres hautes personnalités du pays. « Cela n'est pas conforme au soatoavina malagasy », a-t-elle ajouté.

Cette Amicale estime, en outre, qu'« il faudrait procéder à la vente du bois de rose que l'Etat détient mais qui est actuellement dans un état de pourrissement ». L'ACS pense, par ailleurs, que leur vente, qui s'élève à 4 milliards de dollars, pourrait aider, entre autres, les opérateurs économiques nationaux qui ont subi de plein fouet les effets néfastes de la Covid-19, les paysans et les jeunes qui ont l'intention de monter des entreprises. En guise de conclusion, l'ACS a l'intention de rencontrer les représentants du CITES Madagascar et de la Banque mondiale pour leur dire que c'est le peuple malgache qui revendique la vente de ce bois de rose pour sortir de sa misère.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X