Congo-Brazzaville: Education - Démarrage des épreuves écrites des examens de sortie des écoles professionnelles

Quelque 3618 candidats des différentes écoles de formation de l'enseignement technique ont entamé, le 3 août, la phase écrite des examens de fin de formation session d'août 2021, sur l'ensemble du territoire national.

Ces candidats sont répartis dans 20 centres en vue de l'obtention des certificats de fin d'études.

A Brazzaville, les épreuves ont été lancées par le directeur de cabinet du ministre de l'Enseignement technique et professionnel, Jean Ngakosso, au lycée commercial 1er mai.

La capitale congolaise compte à elle seule 2 656 candidats contre 962 des autres départements du pays. Les localités abritant les centres d'examen sont notamment Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie (département du Niari), Owando (département de la Cuvette) et Kinkala (département du Pool).

Les candidats viennent des écoles paramédicales, des instituteurs, des beaux-arts, des carrières administratives et bien d'autres.

L'examen se déroule en deux étapes : la phase théorique qui se déroule pendant cinq jours et celle de la pratique au niveau des différents établissements.

Le président général des jurys des brevets, concours et examens, Pierre Kimpo, a salué le bon démarrage des épreuves. Selon lui, aucun incident n'a été signalé le premier jour.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X