Congo-Brazzaville: BCBTP - Le plan d'apurement des arriérés de salaires à l'étude

Le directeur général du Bureau de contrôle de bâtiment et travaux publics (BCBTP), Pierre Nkoua, a convoqué le 3 juillet à Brazzaville une assemblée générale des travailleurs en vue de trouver la solution à la crise qui mine la structure depuis des mois.

Deux points étaient à l'ordre du jour de la réunion convoquée à la suite des orientations du ministre de l'Aménagement du territoire, des Infrastructures et de l'Entretien routier, Jean Jacques Bouya. Les échanges ont porté, entre autres, sur les modalités d'apurement des 19 mois d'arriérés de salaires des agents du BCBTP.

Pierre Nkoua et ses administrés ont aussi échangé sur les stratégies à mettre en place pour amorcer le paiement des primes de chantier ; les indemnités de départ à la retraite ainsi que le financement des cotisations sociales à la Caisse nationale sécurité sociale. « Conformément à la feuille de route prescrite par le ministre de l'Aménagement du territoire, le dialogue social occupe une place de choix. C'est dans ce cadre que nous avons organisé cette réunion avec l'ensemble du personnel parce que nous sortons d'une crise aigüe », a souligné Pierre Nkoua.

Pour préserver le climat de paix au sein de cette structure, il a rappelé aux agents leurs droits et devoirs afin qu'ils agissent désormais conformément à la loi.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X