Congo-Brazzaville: Fonctionnement des institutions - Les Conseils consultatifs sollicitent l'appui du Sénat

Une délégation des Conseils consultatifs nationaux conduite par Germain Céphas Ewangui a sollicité, le 3 août à Brazzaville, l'appui du Sénat pour l'allocation de leurs crédits de fonctionnement.

Les responsables des Conseils consultatifs ont soumis à la chambre haute du Parlement leurs doléances et rappelé le discours du chef de l'Etat devant le Parlement réuni en Congrès il y a de cela deux années. Le président de la République invitait l'exécutif à prendre toutes les mesures qu'il faut afin que les Conseils consultatifs puissent avoir tous les textes nécessaires leur permettant de fonctionner de manière optimale.

La question, a déclaré Germain Céphas Ewangui, en charge du conseil consultatif de la société civile, se pose du côté administratif. « L'administration de l'Etat fonctionne selon les textes, mais jusqu'à ce jour il y a un certain nombre d'entre eux qui n'ont pas encore été pris », a-t-il souligné.

Outre ce point, la délégation a posé le problème des véhicules liés au fonctionnement de ces institutions et également celui de la sécurité des différents animateurs de celles-ci. « Pour les fonctions qui sont les nôtres, il devait y avoir pour chaque secrétaire permanent des éléments de sécurité », a indiqué le chef de la délégation.

Une autre préoccupation a porté sur l'allocation des crédits de fonctionnement qui, jusqu'alors, sont très maigres. 100 millions par an, soit 25 millions par trimestre. Malheureusement de janvier jusqu'à nos jours, rien n'a encore été décaissé, ont souligné ces responsables.

Prenant la parole à son tour, le président du Sénat, Pierre Ngolo, a, au nom de la chambre haute du Parlement, promis de se battre pour tirer la fleur du mal. « Nous allons soumettre vos doléances à qui de droit », a conclu ce dernier.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X