Congo-Kinshasa: Chant choral - Chœur la Grâce célèbre ses 36 ans de ministère

Très active, la formation musicale de renommée internationale dont la réputation s'est consolidée à la faveur de son remarquable parcours forte de ses 278 prestations internationales dans cent huit villes à travers le globe souffle ses trente-six bougies ce 4 août.

La semaine jubilaire est bel et bien lancée pour Chœur la Grâce. La prestigieuse chorale de Kinshasa se prépare à célébrer ses 36 ans avec pompe. Ce sera à l'occasion de la journée festive qu'elle organise le 8 août au Centre universitaire de missiologie, à l'UPN. Plusieurs hôtes de marque sont conviés à la manifestation censée débuter à 13h. Ambroise Kua-Nzambi Toko, chef de chœur et directeur artistique de Chœur la Grâce a précisé : « Cette célébration d'anniversaire va atteindre son point culminant entre 16h et 17h30.»

Impossible d'imaginer l'événement du jour sans un concert exceptionnel à la manière de Chœur la Grâce. Son répertoire original dont le succès a traversé les frontières de la RDC est fait de plusieurs chants dans un style emprunté aux sonorités traditionnelles. La chorale n'a pas d'égale lorsqu'il s'agit de les assortir, comme elle en a le secret, avec les musiques contemporaines actuelles, cela fait toujours sensation qu'importe le lieu. Et pourquoi pas une exposition-photo ? Ce témoignage éloquent du chemin parcouru à prester sur diverses scènes en trois décennies sera sans doute une partie de ses moments uniques et particuliers que la chorale ne manquera pas de partager avec ses convives.

Ministère de réveil du mouvement choral

Il n'y a pas plus heureux qu'Ambroise Kua-Nzambi pour rappeler que ce 4 août 1985, nul n'était en passe d'imaginer les lendemains glorieux destinés à Chœur la Grâce. La chorale naissant alors n'aurait pas prétendre à un meilleur avenir que le sien en 36 ans de vie. En effet, il n'a pas été donné à une autre du pays de participer comme elle à trente-huit festivals internationaux de musique chorale. Et son expertise avérée, a souligné le chef de chœur, lui a valu plusieurs sollicitations de par le monde. Pour preuve, il y a son record personnel, sans concurrent, établi avec plus de cent vingt ateliers animés jusqu'ici sur la musique africaine. Et, son brillant palmarès fait profiter son prestige à la RDC mais pas que. Il sied de noter à ce propos que Chœur la Grâce a été à « quatre reprises le représentant officiel de l'Afrique sur la scène internationale ». Il s'agit notamment de sa participation, en 2005, à la 7e édition du prestigieux festival "Symposium mondial de musique chorale" à Kyoto au Japon.

Sans nul doute, Chœur la Grâce a le mérite d'avoir largement contribué au réveil du mouvement choral en RDC mais a fait aussi en sorte de valoriser le répertoire traditionnel et contemporain du continent. La chorale a déjà chanté en vingt-six langues et c'est donc à juste titre qu'elle est en bonne place parmi les chœurs emblématiques du mouvement choral en Afrique. Avec une performance comme la sienne, la chorale kinoise fait l'exception et n'est pas prête d'être égalée. Et pour Ambroise Kua-Nzambi, ce qu'il convient de considérer par-dessus tout, c'est son rôle comme « Ministère de réveil du mouvement choral dans les églises chrétiennes ». Avec gratitude, il a affirmé : « Dieu nous a fait grâce et nous a utilisés puissamment dans son œuvre avec signes et prodiges ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X