Angola: L'année parlementaire se termine le 13 août

Luanda — L'Assemblée nationale (AN) tient, le 13 août, la séance solennelle de clôture de l'année législative de la IV Législature.

L'information a été rendue publique ce mardi par le porte-parole du Parlement, Raúl Lima, à l'issue de la Conférence des leaders parlementaires, qui a défini l'ordre du jour de la 10e réunion plénière extraordinaire du 10 août.

La clôture de l'année parlementaire sera marquée par le discours du Président de l'Assemblée nationale, Fernando da Piedade Dias dos Santos, et la présentation du rapport des activités menées au cours de la dernière législature.

Le président du groupe parlementaire MPLA, Virgílio Fontes Pereira, a jugé positif le bilan des activités menées au cours de la dernière législature, malgré certaines limitations d'ordre financier et d'autres résultantes de la pandémie de Covid-19.

«Malgré la pandémie et les contraintes financières, l'Assemblée nationale a curieusement augmenté sa productivité durant cette période et nous avons eu plus de réunions parlementaires », a-t-il observé.

Selon le député, en général, il y a eu une augmentation de la qualité des performances des députés, qui s'est reflétée non seulement dans leurs déclarations, mais aussi dans l'alignement politique que l'AN a réussi à atteindre, en particulier dans le processus de révision ponctuelle de la Constitution, ainsi que le début de la discussion du paquet électoral.

Selon le leader du groupe parlementaire MPLA, au cours de ces deux périodes, il a été constaté que la concertation et la qualité des performances des groupes parlementaires majoritaires (MPLA et UNITA) s'étaient améliorées.

Il espère que la prochaine année parlementaire, avec l'allègement prévisible des mesures de prévention pour lutter contre la pandémie de Covid-19, il pourrait y avoir une plus grande performance des législateurs, car 2022 sera l'année des élections générales.

De même, le leader du groupe parlementaire UNITA, Liberty Chiaka, a jugé positive l'année législative qui vient de s'achever.

"Grosso modo, on peut considérer comme substantiellement positive la performance de l'Assemblée nationale, qui a augmenté non seulement la production législative mais aussi la qualité elle-même", a-t-il soutenu.

Le député de l'UNITA a déclaré que l'initiative législative des groupes parlementaires majoritaires était notoire.

Cependant, il a noté que le rôle d'inspection de l'Assemblée nationale par rapport aux actions de l'Exécutif était moins efficace que prévue.

"Nous devions faire plus et mieux, c'est malheureusement la note négative par rapport à la mauvaise performance de l'inspection et du contrôle des actions des organes exécutifs et de l'administration locale", a-t-il souligné.

A son tour, Alexandre Sebastião André, de CASA-CE, a relevé que l'année parlementaire a été marquée par des limitations de la circulation des députés, résultant de la pandémie de Covid-19, mais a reconnu qu'il y avait eu une augmentation de la production législative.

Réunion plénière extraordinaire

L'Assemblée Plénière Extraordinaire du 10 août procédera au vote global final sur la proposition de loi sur la procréation médicalement assistée, la proposition de loi sur la modification de la loi sur les activités commerciales, ainsi que la proposition de loi organique des cours d'appel.

Le rapport sur l'exécution du budget général de l'État sur le premier trimestre 2021 sera également soumis à l'examen et au vote de la plénière.

L'Assemblée nationale est composée de 220 députés, dont 150 du MPLA, 51 de l'UNITA, 16 de la coalition CASA-CE, deux du PRS et un du FNLA, composition issue des élections législatives de 2017.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X