Afrique du Sud: La solidarité après les pillages

Des associations ont distribué gratuitement de la nourriture aux populations

Des Sud-Africains ont envoyé de la nourriture dans la province du Kwazulu-Natal et des cuisiniers ont préparé des repas pour nourrir les plus pauvres.

Le patron du restaurant Thava à Johannesburg a ainsi envoyé un camion de six tonnes de nourriture suite aux pillages des magasins du Kwazulu natal. Et ses quatre cuisiniers préparent, tous les jours, des repas pour de township de Johannesburg, sous la houlette chef belge Philippe Frydman qui coordonne l'initiative.

"Dans les deux premières casseroles, c'est de la bouillie de maïs. On fait une casserole avec du poulet et des légumes avec un petit thon indien."

Le repas est prêt. Il est versé dans des grands seaux. Annamaria Lechki, de la Fondation Rysky , les amène dans le township d'Alexandra, où ils sont distribués aux enfants par une association locale.

"Beaucoup de familles ont perdu des emplois et des proches à cause de la Covid-19. Suite aux pillages, elles ont perdu presque tous leurs revenus pour prendre soin de leurs familles."

La faim et le chômage

En 2002, 20% des Sud-Africains souffraient de la faim, un chiffre ramené à 11 % en 2019, selon une enquête nationale. Mais suite à la Covid-19, le pourcentage est reparti à la hausse, repassant à 15 %.

La suppression d'une aide donnée aux chômeurs pendant le confinement est l'une des raisons qui a provoqué les pillages. Lyndoh est l'un des bénévoles qui distribuent les repas aux enfants.

"A cause de la Covid-19, beaucoup de gens ont perdu leur travail. Les pillages ont encore aggravé la situation. Des gens ne travaillent plus dans les magasins qui ont été pillés et les prix de la nourriture ont augmenté."

Les cuisiniers bénévoles ont commencé leur opération l'an dernier quand ils ont dû fermer leurs portes à cause du confinement.

"Nous avons commencé avec 350 repas et monté à 2200 repas/jour. Petit à petit on a reussi à convaincre d'autres chefs à nous rejoindre après 30 à 35 cuisines. Et puis, les gens à la maison ont commencé à cuisiner aussi."

Philippe Frydman a reçu l'an dernier le prix humanitaire de l'association mondiale des cuisiniers.

Grâce à son initiative, plus de 150.000 Sud-Africains ont reçu des repas chauds pendant le confinement.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X