Cote d'Ivoire: Confusion autour des primes Covid-19 pour les soignants

En Côte d'Ivoire, un syndicat de soignants s'interroge : où est passé la prime Covid promise aux travailleurs de la santé par l'ex-Premier ministre aujourd'hui décédé, Amadou Gon Coulibaly. Selon eux, les primes n'avaient pas ou que très partiellement été versées alors que l'argent, plus de 3 milliards de francs CFA, avait été sorti des caisses de l'État.

Selon la Massip, le Mouvement des agents pour un système de santé ivoirien performant, cette prime Covid, censée avoir été débloquée en février pour un montant de 2 milliards de FCFA par le ministère de la Santé, n'a été versé que partiellement à 2 000 contractuels, alors que 8 000 autres agents n'ont toujours rien reçu. « Dans le paiement de cette prime, il y a eu des agents de santé omis, dont les contractuels de la santé, pointe le secrétaire général de la Masssip, Valentin Mangni Koulai. À ce jour, tous les agents contractuels qui sont en service dans les CHU n'ont pas perçu 5 francs de cette prime. Ceux qui ont eu la chance de percevoir quelque chose, en lieu et place de percevoir au moins cinq mois de prime, n'ont reçu que deux mois de prime seulement. Où est passé cet argent ? On réclame un audit parce que c'est l'argent du pays. Et donc, cet argent a été décaissé. Il faudrait qu'on ait un audit pour permettre qu'on puisse situer les responsabilités quant à la gestion de cette prime ».

Dénégations du ministère de la Santé

Mais pour le directeur de la Communication du ministère de la Santé ivoirien, les primes ont bel et bien été versées à la plupart des agents, et les retards sont tout simplement dus aux vérifications d'usage en concertation avec les syndicats. « Le ministère de la Santé gère la question en parfaite collaboration avec les syndicats et associations des fonctionnaires et agents contractuels du système sanitaire ivoirien, explique Paul Allé. Et pourtant, j'ai noté déjà que depuis le début de la crise, sur instruction du chef de l'État, les fonctionnaires reçoivent régulièrement leur prime Covid-19. Donc, les fonctionnaires qui n'avaient pas reçu de primes sont ceux qui étaient en attente de leur premier mandatement, c'est-à-dire ceux qui étaient nouvellement affectés et qui n'étaient pas dans les fichiers de la solde. Ajouter à cela les contractuels. Après avoir consulté les fichiers en concertation avec les syndicats, on a identifié 8 954 agents contractuels. C'est ça qui a fait qu'on a un peu traîné. Et je peux vous dire aujourd'hui qu'on en a payé parmi eux 6 913, qui ont reçu leur quatre mois et que l'argent a été viré au Trésor. Donc, ils vont les percevoir au fur et à mesure. »

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X