Tunisie: Culture et industrie des petits pois - Les nouvelles voies pour exporter

4 Août 2021

Les productions tunisiennes de petits pois sont concurrencées, depuis des années déjà, par celles provenant des pays européens et notamment de France et d'Italie, vendues à des prix plus élevés.

L'industrie des petits pois est encore embryonnaire en Tunisie. Pourtant, ce produit fait partie des légumineuses de terroir, cultivé parfois dans des conditions difficiles compte tenu des conditions climatiques pas toujours favorables. Ce secteur fait appel à deux filières, à savoir celle de l'agriculture et de l'industrie. Certaines unités de transformation de produits agricoles travaillent depuis des années pour offrir aux consommateurs aussi bien tunisiens qu'étrangers des petits pois de qualité répondant aux normes nationales en vigueur. Parfois, une seule unité de transformation englobe plusieurs autres produits comme les olives, les cornichons et les variantes. Les petits pois ne constituent qu'une activité parmi tant d'autres dans ces unités industrielles.

Les petits pois sont cultivés dans plusieurs régions agricoles répartis dans tout le territoire tunisien. Des quantités de ce produit sont vendues à l'état frais dans les marchés à des prix dépassant parfois le seuil toléré (jusqu'à 3d200). Pourtant, l'agriculteur ne trouve pas son compte et se plaint souvent de la chute des prix notamment dans les circuits parallèles qui sont très fréquentés par les consommateurs, toutes catégories confondues. La seule solution pour absorber le surplus de la production est donc de se tourner vers le conditionnement. En effet, conditionnés, les petits pois peuvent être conservés des mois avant l'expiration de la date de consommation.

Une chaîne de valeur

Le processus de production et de conditionnement des petits pois fait partie d'une chaîne de valeur à base de technologie avancée. Les industriels sont tenus régulièrement de revoir le module de production pour être au diapason des progrès réalisés de par le monde dans ce domaine. Le processus de production commence par la sélection des produits de première catégorie qui sont débarrassés des impuretés et stérilisés avant leur mise en boite sous vide. Les marques de production sont différentes et les consommateurs peuvent choisir celle qui leur convient en fonction de leur budget et de leur désir.

A noter que les marques tunisiennes sont concurrencées, depuis des années déjà, par celles des pays européens qui ont fait leur entrée sur le marché tunisien. Ces marques proviennent notamment de France et d'Italie et sont vendues à des prix plus élevés. Certains unités européennes ont innové dans ce domaine en introduisant dans les boites des petits pois d'autres légumes comme les carottes et le maïs, et ce, pour attirer plus de consommateurs. De plus, les petits pois se divisent en plusieurs variétés dont celles qui sont fines et qui sont très prisées. Un travail soigné se fait également au niveau de l'emballage qui reste encore peu innovant en Tunisie.

En tout cas, la culture et l'industrie des petits pois en Tunisie ont des atouts pour se développer davantage au cours des années à venir. C'est un produit qui peut rapporter plus de devises surtout si l'on focalise les exportations vers des marchés prometteurs en Afrique. Cet objectif ne peut être atteint qu'en maintenant et renforçant la chaîne de valeur déjà acquise par nos industriels. Certains agriculteurs ont effectué une transition en passant à la culture des petits pois dont la campagne a lieu pendant la saison hivernale. Mais grâce aux nouvelles technologies et à l'utilisation des eaux géothermales et les serres, il est devenu possible de cultiver ce produit tout au long de l'année.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X