Ile Maurice: Accident fatal - Le conducteur, âgé de 17 ans au moment des faits, reconnu coupable

«S'il avait gardé un regard attentif, il aurait remarqué la présence du piéton et ne l'aurait pas heurté. Il s'est montré imprudent». C'est ce que la magistrate Adeela Hamuth de la Cour intermédiaire à déclaré dans son jugement de culpabilité à la fin du procès intenté à Tom Pascal Jean Lorenzo Lerun pour homicide involontaire, conduite sans permis, «taking motor vehicle without owner's consent» et «failing to report an accident».

Les faits remontent au 5 mars 2016 à 14h30. Tom Pascal Jean Lorenzo, qui était âgé de 17 ans à l'époque, avait pris la voiture de son père pendant que ses parents ne se trouvaient pas au pays. Il se rendait à la boutique pour acheter une carte prépayée. Sur la route à Pavillon à Cap-Malheureux, il a heurté un piéton. Il a fait une embardée sur la gauche pour éviter un autobus. A un moment, il a entendu un bruit et s'est arrêté. Lorsque Tom Pascal Jean Lorenzo Lerun a regardé dans son rétroviseur, il n'a rien vu d'anormal et a démarré à nouveau. Or, au même moment, Jadoonanun Gangoo, âgé de 82 ans, qui se trouvait au même endroit, a subi de multiples blessures et fractures et transporté à l'hôpital, il avait succombé à ses blessures. Les images des caméras de surveillance démontrent également la présence de la voiture conduite par l'adolescent.

Le Dr Prem Chamane, médecin-légiste qui avait pratiqué l'autopsie, a soutenu en Cour que les blessures constatées sur le corps de la victime ont été causées par un accident de la route. Pour lui, le véhicule qui est entré en collision avec le défunt avançait très vite. De plus, la magistrate a pris en considération le rapport de l'examen sur la voiture accidentée. Lors de l'exercice de reconstitution des faits, l'accusé, en présence de son avocat, avait concédé avoir vu un groupe de personnes et avait montré aux policiers où il se trouvait lorsqu'il avait vu le piéton et l'autobus.

«Il est à noter qu'il n'y a eu aucun impact entre le bus et la voiture» observe la magistrate. D'ajouter «Même si la victime ait choisi de marcher le long du côté de la route, aucune preuve n'a été produite pour démontrer son imprudence.»

Pour toutes ces raisons, Tom Pascal Jean Lorenzo a été reconnu coupable sous les quatre accusations et la sentence sera prononcée à une date ultérieure.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X