Burkina Faso: Triple saut hommes - Frayeur et qualification pour Zango

Le triple sauteur burkinabè Hugues Fabrice Zango s'est qualifié le mardi 3 août 2021 pour la finale de la discipline aux Jeux olympiques Tokyo 2020. L'une des chances sûres de médaille du Burkina au Japon a tout de même donné des frayeurs au peuple burkinabè avec un saut de 16,83 m très en deçà de sa performance actuelle. Il a dû bénéficier d'une sorte de repêchage pour être qualifié.

Ouf ! Quelle frayeur nous a donnée Hugues Fabrice Zango lors du tour qualificatif pour la finale du triple saut aux Jeux olympiques 2020 ! Le Burkinabè, espoir de médaille de tout un peuple, a réalisé un saut de 16,83 m pour avoir le droit de poursuivre l'aventure à Tokyo. L'on s'attendait à une entrée en fanfare de l'Etalon, mais c'est plutôt une performance très moyenne que l'athlète a réalisée au stade olympique de Tokyo au petit matin d'hier mardi. A son premier essai, il place sa marque à 16,83 m. Or, pour se qualifier directement pour la finale, il fallait un bond de 17,05 m.

Le porte-drapeau du Burkina a dû se contenter d'une sorte de repêchage pour compléter le tableau des finalistes, car dans les 2 groupes des demi-finales, seulement 5 athlètes ont pu réaliser ces «minima ». Pourtant il est prévu 12 concurrents pour la conquête des médailles. Il fallait choisir donc 7 autres bonnes perfs dans ce concours. Et là encore, le Burkinabè est classé 11e ex avec le Français Melvin Raffin. Quelle chance ! Car Zango a failli passer à la trappe ; comme son... compatriote, plutôt le Français Benjamin Compaoré.

Il y avait de quoi s'inquiéter vraiment, surtout qu'une possible première médaille burkinabè aux JO 2020 est devenue une affaire hautement nationale. Le président du Faso, Roch Kaboré, a troqué sa photo de profil sur sa page Facebook contre un portrait d'Hugues Zango, avec en sus le message suivant : «A Tokyo, ce soir, nous sommes de tout cœur avec toi. Vas-y Champion !» C'est tout dire.

Avec le zapping des chaînes cryptées sur les différentes disciplines olympiques du jour, beaucoup de téléspectateurs éveillés malgré l'heure tardive du concours ont, à un moment, cru à l'élimination de leur Etalon. Heureusement.

Après le concours, le triple sauteur lui-même était surpris. « Je n'étais pas tout simplement dans mon bon jour. Mais je promets de me réveiller pour la finale. C'est une sorte de pression que je me suis mise à moi-même », a-t-il confié à notre confrère de la TNB. Son entraîneur, Teddy Tamgho de dire que cela peut arriver dans une compétition. «Hugues va tout donner lors de la finale », a-t-il promis. C'est d'ailleurs le souhait de tout un peuple, qui n'a jamais été aussi proche d'une médaille olympique. La suite, c'est le 5-Août prochain ; tout un symbole.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X