Congo-Brazzaville: Partenariat d'affaires - Une chambre de commerce Brésil-Congo à l'étude

La ministre des Petites et moyennes entreprises, de l'Artisanat et du Secteur informel, Jacqueline Lydia Mikolo, a échangé, le 3 août à Brazzaville, avec une délégation de la chambre de commerce du Brésil qui veut s'implanter au Congo.

Des pourparlers sont en cours pour la mise en place de la chambre de commerce Brésil-Congo. « Cette chambre de commerce va servir d'interface entre les investisseurs du Brésil et d'ailleurs en leur montrant les multiples opportunités d'affaires en terre congolaise », a expliqué Silvana Saraiva, présidente du groupe brésilien Feafro corporation qui dirige par ailleurs la chambre de commerce du Brésil.

A ce propos, la partie brésilienne a présenté à la ministre des Petites et moyennes entreprises, de l'Artisanat et du Secteur informel ses priorités dans le cadre de la mise en oeuvre de ladite chambre de commerce. Il s'agira d'intensifier les exportations et les importations des producteurs des deux pays, de développer la filière agricole pour créer des chaînes de valeur de la production, transformation et commercialisation ainsi que le soutien au développement des petites et moyennes entreprises, des petites et moyennes industries.

Dans la formalisation du partenariat qui va aboutir à la mise en place de la chambre de commerce des deux pays, le Fonds d'impulsion, de garantie et d'accompagnement des très petites, petites et moyennes entreprises aura un grand rôle à jouer. Sa vocation étant, entre autres, d'appuyer le processus de création d'entreprises, de faciliter l'accès aux financements, de rendre accessible le conseil, l'assistance technique et comptable...

Pour sa part, s'adressant aux partenaires brésiliens, la ministre Jacqueline Lydia Mikolo a souligné que le Congo est une terre d'opportunités. La chambre de commerce Brésil-Congo sera la bienvenue.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X