Cameroun: Vallée Bessengue - Un « méga receleur » aux arrêts

Des tonnes de matériaux de construction et autres appareils saisis ce 2 août au domicile de P. Lontsi, alias « Koloko », par les policiers du 4e arrondissement.

10 heures. C'est le temps qu'aura duré l'opération de saisie des matériaux de construction et toutes sortes d'objets au domicile de P. Lontsi, alias « Koloko » à la vallée Bessengue (Douala I). Une opération diligentée par le commissaire de sécurité publique du 4e arrondissement de Douala, Marie Renée Bomba Mboe Owona, accompagnée de ses éléments.

C'est lors d'une descente de routine instruite par le régional de la Sûreté nationale du Littoral que la police a mis le grappin sur « Koloko », dont la réputation de grand receleur de la « Casse » de Bonakouamouang (Douala I) est établie. Les policiers vont l'interpeller en pleine transaction d'achat de pelles fraîchement volées dans un chantier de la place. Son magasin, situé non loin de là, a été perquisitionné par la police qui y a retrouvé un stock de batteries de camions, des rouleaux de câbles, des tuyaux, deux grandes caisses de pièces pour camions etc.

Alors que les fins limiers de la police s'apprêtaient à exploiter le suspect, un informateur leur en dit un peu plus sur lui, notamment au sujet de l'étendue de ses activités. L'affaire se poursuit donc par une perquisition à son domicile. Là-bas, le commissaire Marie Renée Bomba Mboe Owona et son équipe vont être estomaqués. « Nous avons constaté que le domicile de M. Lontsi était tout un village d'objets volés. Nous avons saisi des cargaisons et des cargaisons de matériels, dont des brouettes, des échelles, des escabeaux, des caméras de télévision, des ustensiles de cuisine, des objets mécaniques de toutes sortes, des chaises... », affirme-t-elle.

P. Lontsi, 56 ans, est marié à quatre femmes et père de 23 enfants. S. Megatcheu, 34 ans, livreur occasionnel, a lui aussi été interpellé alors qu'il s'apprêtait à vendre des pelles au receleur. De sources policières, même les enfants du principal suspect disent être dépassés par le comportement de leur père, qui n'a jamais tenu compte de leurs appels l'invitant à cesser son trafic.

Le receleur et son complice seront présentés devant le procureur du Tpi de Douala-Bonanjo. Le commissaire Marie Renée Bomba Mboe Owona a remercié les populations. « C'est grâce à leur collaboration que nous avons pu mettre la main sur ce receleur, par ailleurs recherché par M. le préfet du Wouri. Nous faisons ainsi de la police de proximité. La collaboration des populations nous encourage davantage », a indiqué le commissaire.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X