Cameroun: Téléphonie mobile - La polémique des « forfaits éclairs »

Pendant que les abonnés crient à l'arnaque, les opérateurs de téléphonie énumèrent plusieurs raisons pour justifier cette consommation rapide.

Fadimatou Bello, abonnée des services de téléphonie mobile, a rechargé un forfait hebdomadaire pour un montant de 2700 F le 28 juillet 2021 à 12h57. Ce qui donne droit à 1Go par jour. Sauf qu'à 22h36, un message s'affiche et lui annonce qu'elle a déjà consommé 50% de son forfait. Pourtant, la jeune dame confie n'être allée que sur les applications WhatsApp, Twitter, Facebook. Aucun téléchargement n'a été effectué. Une autre abonnée d'un opérateur concurrent a découvert avec stupéfaction, hier 3 août, que sur les 5,5Go auxquels elle a souscrit le 31 juillet, il ne reste que 5Mo.

« J'étais vraiment surprise. Même si j'ai fait des téléchargements, 5 gigas ne peuvent pas s'épuiser en si peu de temps », s'indigne-t-elle. Les témoignages se suivent et se ressemblent. Sur Twitter en fin de semaine dernière, un abonné s'étonnait encore de ce que son forfait mensuel ait été épuisé en trois heures. C'est que les forfaits Internet s'épuisent désormais à une vitesse vertigineuse, selon des plaintes de plus en plus récurrentes. Quel que soit l'opérateur. Contactés, les opérateurs de téléphonie mobile pensent que la situation doit être analysée au cas par cas. Pour eux, « le crédit ne disparait jamais. Il va toujours quelque part ».

Ce que disent les compagnies

« Samedi dernier, une cousine se plaignait du fait qu'elle a souscrit un forfait Internet la veille. Avant minuit, il était épuisé. Après vérification, on a constaté qu'il y avait eu sauvegarde automatique des photos avec Google photos. Cette fonctionnalité consomme beaucoup de datas sans que l'abonné ne se rende toujours compte, parce que c'est activé par défaut sur les téléphones androïd», explique un cadre d'une société de téléphonie mobile.

Répondant à un abonné sur Twitter, le compte d'un opérateur concurrent indique que « la consommation d'un forfait Internet n'est pas fonction du temps mais du volume des données échangées; donc fonction de l'activité de l'utilisateur ». Il est aussi possible que l'abonné-plaignant ait une « valeur approximative de sa consommation Internet et les détails sur les différentes applications ayant consommé ledit forfait »

En effet, l'abonné a la possibilité de vérifier et de contrôler la consommation du volume data de façon journalière, hebdomadaire ou mensuelle, en fonction du téléphone. D'après les experts, la responsabilité peut aussi être imputée aux applications ayant des mises à jour en arrière-plan. « Mais il faut dire que la connexion semble finir plus vite parce que les bandes passantes sont plus grandes. Malgré le fait que les gens se plaignent de la lenteur de la connexion, les bandes passantes sont quand même plus grandes qu'à une certaine époque.

Les téléphones sont également plus grands et donc par défaut, ils vont t'afficher les données en haute définition, ça consomme de loin plus de données. Donc, quelqu'un qui a un petit téléphone verra son forfait Internet finir moins vite. Le téléphone oriente l'expérience, il adapte l'affichage d'une vidéo ou d'une photo », explique une source. Autrement dit, deux personnes peuvent consommer le même contenu sur une application et ne pas avoir la même consommation de données, en fonction du téléphone. En fait, plus l'écran est grand, plus la bande passante est sollicitée pour améliorer l'affichage aux exigences de son écran. A côté de cela, il y a aussi le partage de connexion, parfois par mégarde absorbe les données Internet.

Les précautions à prendre

Face à cette situation, plusieurs préalables sont recommandés. Il faut par exemple désactiver les mises à jour automatiques sur toutes les applications, les sauvegardes automatiques. Pareil pour le fonctionnement des applications en arrière-plan. « Il y aura toujours une certaine marge parce que le système d'exploitation à lui seul consomme de la connexion. Il y a des applications de la marque même, du système qui vont consommer ta connexion parce qu'elles ont besoin d'utiliser l'expérience de l'appareil pour l'adapter aux besoins de l'utilisateur », complète la source.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X