Cameroun: Bonabéri - Arrêtés après une série de braquages

Les six hommes sont suspectés d'avoir notamment opéré au lycée polyvalent de Bonabéri en octobre 2020, emportant 7 millions de F.

Le poste de gendarmerie de Bonendalè, par Bonabéri (arrondissement de Douala IV), vient de mettre la main sur six individus suspectés d'avoir commis une série de braquages et d'agressions, essentiellement dans cette partie de la ville. Selon des informations fournies par les gendarmes ce lundi 2 août, le groupe serait responsable du braquage perpétré en octobre 2020 au lycée polyvalent de Bonabéri, au cours duquel la somme de 7 millions de F avait été emportée. Outre les institutions, les suspects, dont l'âge varie entre 28 et 41 ans, s'intéressaient aussi aux particuliers, les agressant avec des armes à feu de fabrication artisanale ou des armes blanches...

Après les arrestations et perquisitions dans les domiciles respectifs des six suspects, les gendarmes ont présenté lundi à la presse un butin comprenant notamment de nombreux objets de valeur. Dont des téléphones portables et des ordinateurs, des machettes visiblement prêtes à l'emploi tant elles étaient limées, deux armes de fabrication artisanale, des arrache-clous, des téléviseurs, des clés USB, etc.

J. Manga Onguene, 37 ans, G. Kameni, 41 ans, J.A. Tsafack, 28 ans, E. Ewonnko, 42 ans, R.B. Manga, 37 ans et T. Mouaffo vont être incessamment présentés devant le procureur. Les forces de maintien de l'ordre, elles, continuent d'appeler à plus de vigilance et de collaboration des populations.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X