Guinée: Covid-19 - Durcissement des mesures sanitaires avec la hausse des nouveaux cas

En Guinée, face à la recrudescence des cas de contaminations, les autorités durcissent les dispositions sanitaires contre le Covid-19. Une douzaine de mesures ont été annoncées mardi 3 aout, dont le port obligatoire du masque et le couvre-feu avancé à 22h, au lieu de minuit, et étendu jusqu'à 4h du matin.

Les nouvelles mesures concernent aussi l'interdiction des regroupements de plus de 50 personnes, ce qui inclut des cérémonies comme les mariages, les baptêmes et funérailles ; l'interdiction de transfert de corps de personnes décédées du Covid. Les lieux de culte sont également concernés, où il est demandé un respect rigoureux des gestes barrières. Ces mesures sont applicables dans le tout le pays, mais certains points comme les contrôles sanitaires pour les voyageurs inter-urbains aux entrées et sorties des villes seront adaptés en fonction de l'évolution de la situation, peut-on lire dans le document signé par le président Alpha Condé.

Les autorités guinéennes expliquent ce durcissement des mesures par l'augmentation de nouveaux cas liés aux différents variants du virus qui ont aussi été détectés en Guinée.

Selon les chiffres officiels, durant ces trois dernières semaines, le nombre de malades isolés est passé de 100 à 1035, le nombre des malades en réanimation est passé de 20 à 146 en un mois et les décès ont été multipliés par 6 entre juin et juillet ; de 10, ils sont passés à 60.

Des hausses qui se justifient par le faible taux de la couverture vaccinale, car à ce jour seulement 4% de Guinéens ont été vaccinés. Et les autorités encouragent les populations à se rendre dans les centres de vaccinations pour recevoir leurs doses.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X