Sénégal: Prise en charge des malades dans les CRE du privé - L'oxygène désormais à la charge de l'Etat

L'oxygène sera désormais gratuit dans les CTE (Centres de traitement des épidémies) des cliniques privées pour les malades. Elle sera à la charge de l'Etat du Sénégal. L'annonce est du ministre de la Santé et de l'Action Sociale en marge d'une visite effectuée hier, mardi 3 août, dans les centrales d'oxygène telles que Sahel Gaz, Molécule Gaz Oxygène et Air Liquide à Colobane.

« Sur instruction du Chef de l'Etat, les structures privées qui ont des CTE à l'instar des structures publiques, verront un approvisionnement par l'Etat en oxygène. Ce qui va d'ailleurs soulager les patients qui ne verront plus sur leurs factures la ligne oxygène. Ça va rendre plus accessible financièrement l'offre », a déclaré Abdoulaye Diouf Sarr. Poursuivant son propos, il ajoute : « aujourd'hui, nous sommes dans une riposte où l'Etat va réguler de manière globale l'oxygène médical pour le public et pour le privé et sur instruction du Président de la République, l'oxygène à livrer aux CTE qui sont dans le privé sera gratuit pour le malade. L'Etat va prendre cette partie de la facture du privé pour que le malade, hospitalisé dans le privé, voit dans sa facture défalquer la partie oxygène ».

Selon Abdoulaye Diouf Sarr, le « Chef de l'Etat est dans la même logique qui consiste à ménager aucun effort pour que dans le cadre de la riposte, que tout ce qui doit être fait, soit fait dans les meilleures conditions ». Cette visite du ministre de la Santé et de l'Action Sociale survient après sa rencontre avec les principaux gaziers du pays dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 avant-hier. Il était ressorti de cette rencontre que « toute la production et le stock d'oxygène seront réservés à la riposte sanitaire à la Covid-19 dans les CTE et dans le secteur privé disposant de CTE ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X