Congo-Brazzaville: Hôpitaux publics - Levée de la grève des médecins

Enfin la fumée blanche est sortie des négociations entre le gouvernement et le banc syndical des médecins.

C'est tard dans la soirée du 3 août que la partie gouvernementale et les syndicats des méecins dont le Synamed, Symeco et Sylimed ont procédé à la signature d'un protocole d'accord à l'immeuble intelligent. C'est le vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau, le ministre d'Etat, ministre du Budget, Aimé Boji ainsi que le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani, qui se sont retrouvés autour de la table avec les principaux syndicats des médecins du pays, à savoir Synamed, Symeco et Sylimed pour marquer officiellement cet accord qui met désormais fin à la grève dans les hôpitaux publics à travers le pays.

Avec cette signature, les blouses blanches s'engagent à reprendre le travail dans les différents hôpitaux de l'État. « (... ) Nous sommes tombés d'accord sur plusieurs points tels qu'ont été énumérés dans notre cahier des charges présenté au gouvernement. Il y a eu des avancées et compromis par rapport à nos revendications qui ont rencontré la volonté des autorités. Ces dernières ont accepté de répondre à l'immédiat à certaines questions, notamment sur l'augmentation de la prime des médecins, mais d'autres préoccupations trouveront progressivement des réponses pour nous satisfaire. Nous faisons confiance au gouvernement, mais nous allons aussi veiller afin que les points restants soient vidés et appliqués conformément à l'accord. Donc, dans l'ensemble, l'essentiel est fait. Nous venons d'atterrir dans la douceur après plus d'un mois des discussions avec le gouvernement », a déclaré Juvénal Muanda, secrétaire général du Symeco.

Conformément à la vision du chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, la couverture sanitaire universelle constitue le crédo du gouvernement Sama Lukonde qui ne ménage aucun effort pour trouver des solutions durables à la crise des médecins publics. Cet accord signé entre le syndicat et les trois ministres sectoriels vient de désamorcer la grève pour l'intérêt général de la population. «Ce mercredi 4 août à 7 h 30 minutes, tous les médecins doivent aller dans leurs lieux de travail que sont les hôpitaux, car les médecins n'attendaient que ce protocole d'accord soit signé pour mettre fin à leur revendication sur toutes l'étendue de la République. Donc, l'heure est au travail pour tous les médecins », a soutenu le Dr Mankoy, secrétaire général du Synamed.

Il sied de noter que cet accord historique constitue un engagement ferme pour le gouvernement qui a manifesté sa bonne volonté de répondre positivement aux revendications d'ordre administratif et pécuniaire des médecins, notamment sur les points suivants : l'amélioration de la prime qui prendra effet à partir de la paie du mois de juillet sous forme de complément ; l"Alignement de mille six cents médecins à la prime de risque professionnel au T3 (juillet-août-septembre 2021).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X