Congo-Kinshasa: Provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu - Une cinquième prorogation de l'état de siège

La décision a été précédée d'une évaluation faite lors de la même plénière dont les conclusions ont relevé une impréparation et le sabotage dudit état de siège.

L'Assemblée nationale (AN) vient de voter, le 3 août, le projet de loi portant autorisation de la prorogation pour la cinquième fois de l'état de siège dans les provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu. La nouvelle prolongation a fait suite à une plénière d'évaluation à huis clos de cet état de siège. Ce, pour répondre à l'exigence des députés nationaux élus de ces deux provinces.

Cette évaluation a permis de relever qu'en dépit des efforts fournis, plusieurs problèmes d'ordre sécuritaire, administratif et financier perdurent dans les deux provinces. Ces députés ont ainsi appelé à trouver rapidement des solutions aux dits problèmes.

Selon des députés qui se sont confiés à radiookapi.net sous le couvert de l'anonymat, cette évaluation a notamment fait ressortir que l'état de siège a été confronté à l'impréparation et au sabotage. A en croire ces sources, c'est cette impréparation qui a occasionné le problème d'effectif et des moyens nécessaires pour mener les opérations conséquentes susceptibles de ramener la paix dans cette partie du pays.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X