Congo-Kinshasa: Troubles devant le centre Lindonge/Augustin Kabuya - «Si vous apprenez qu'il y a quelqu'un qui s'en prend aux édifices de l'église catholique, il faut l'arrêter»

Le Secrétaire Général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Augustin Kabuya était devant la presse et quelques combattants le dimanche 1eraoût 2021.

Quelques sujets ont été soulevés dont celui concernant certains jeunes qui se sont attaqués aux édifices de l'église catholique suite aux prises de position des confessions religieuses dans les pourparlers pour choisir les animateurs de la CENI. Pour Augustin Kabuya, ceux qui s'attaquent aux édifices de l'église sont des "moutons noirs" qui pensent qu'ils peuvent ternir l'image de l'Udps impunément.

« Plus de 80% des membres de l'UDPS sont des fidèles catholiques. Mais il y a un problème, il y a des moutons noirs qui pensent qu'ils peuvent ternir l'image de l'Udps et du Chef de l'Etat. Nous, nous sommes issus d'un parti politique de la non-violence. Si vous apprenez qu'il y a quelqu'un qui veut profiter de la situation politique actuelle pour s'en prendre aux édifices de l'église catholique, il faut l'arrêter. Quand on s'oppose à la position des dirigeants catholiques, en commençant par le cardinal, on n'a pas envoyé quelqu'un s'en prendre aux édifices de l'église catholique », a souligné Augustin Kabuya devant les combattants.

«Si j'apprends que quelqu'un s'attaque aux églises, je serai le premier à demander qu'on l'arrête. Je mets en garde quiconque va chercher à mettre en mal l'image du parti. Tels que vous êtes là, exprimez-vous pacifiquement, aujourd'hui les gens disent que l'Udps est un parti des violents, c'est faux, l'Udps est un parti des victimes », poursuit-il.

Rappelons que le dimanche 1er août, quelques jeunes scandaient des chansons hostiles au cardinal Fridolin Ambongo devant le Centre Lindonge, dans la commune de Limete à Kinshasa et jetaient des projectiles. Le 26 juillet dernier, l'évêque du diocèse de Mbuji-Mayi, Mgr Bernard-Emmanuel Kasanda avait publié un message qui exige des condamnations extrêmement exemplaires, fermes et rapides contre les auteurs des actes délibérés de profanation des différentes paroisses de son entité ecclésiastique. Selon ce prélat, des ornements liturgiques, objets sacrés, statues du Sacré-Cœur de Jésus et de la Vierge Marie, tabernacles ou encore le Saint-Sacrément de l'Autel sont régulièrement volés par des hommes mal intentionnés depuis près de quatre (4) mois. Une dizaine de paroisses dont la cathédrale ont déjà été victimes de ces abominations.

L'appel des motocyclistes

Profitant de cette présence, les motocyclistes de l'Udps ont fait une déclaration devant la presse. « Concernant les fauteurs des troubles, qui, se collant l'étiquette des Motocyclistes et chercheurs d'emplois qui envahissent les institutions de la République comme d'une part, ceux qui, au courant de la semaine dernière s'étaient rendus à l'OUA avec la bénédiction des certains hommes politiques en perte de vitesse déjà bien identifiés, et d'autre part ceux qui se baladent avec le drapeau de l'Udps pour des fins non élucidées et sans autorisation des responsables; Nous les mettons en garde avec la dernière énergie et rappelons à tous que nous nous réservons le droit de porter plainte contre quiconque se livrera à cette sale besogne », a fait savoir le chef de la délégation, Soro Guillaume.

Concernant les élections, cette délégation encourage les efforts pour la tenue des élections libres et crédibles en 2023, et se prépare en conséquence. Pour les emplois, ces motocyclistes reconnaissent les efforts et la dynamique des autorités actuelles, qui les poussent à garder espoir pour un avenir meilleur pas seulement pour les Motocyclistes mais aussi pour toute la jeunesse Congolaise en général.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X