Tunisie: Kaïs Saïed met en garde contre toute atteinte au ministère de l'Intérieur

Tunis — Le président de la République Kaïs Saïed a mis en garde contre « toute tentative de porter atteinte au ministère de l'Intérieur » ou de « l'instrumentaliser à des fins personnelles ».

Il s'est dit « confiant que le ministère de l'Intérieur affrontera avec force tous ceux qui tenteront de l'infiltrer ou d'infiltrer les rouages de l'Etat », soulignant que « c'est le ministère de tous les Tunisiens et non d'une partie quelconque ».

Lors d'un entretien avec Ridha Gharsallaoui, chargé de gérer le ministère de l'Intérieur, mercredi au siège du département, Saïed a qualifié ces parties d' « hypocrites » qui seront combattus « dans le cadre de la loi », les appelant à se « conformer à la loi et aux décisions du ministre et du président de la République ».

Kaïs Saïed a émis, le 29 juillet, un décret présidentiel chargeant Ridha Gharsallaoui de gérer le ministère de l'Intérieur.

Il avait limogé, le 25 juillet, le Chef du gouvernement Hichem Méchichi, qui assurait également l'intérim à la tête du département de l'Intérieur.

Le président de la République a également gelé le Parlement et levé l'immunité de tous les députés.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X