Guinée: Education - Des précisions sur la biométrisation du système éducatif

Le ministère de l'éducation nationale et l'alphabétisation (MENA) a envisagé d'informatiser le système éducatif guinéen. Récemment, les travaux d'enrôlement des élèves ont été lancés dans le pays. Le porte-parole dudit département est revenu cette décision lors d'un entretien qu'il a accordé à notre équipe de reportage.

Selon Ansa Diawara, l'enrôlement qui est entrain d'être fait, n'a aucune incidence sur les résultats, ni sur la correction qui est entrain d'être faite. « L'enrôlement va continuer jusqu'au mois de décembre. Que chaque candidat vienne prendre des informations à la DCE ou à la DPE si c'est à l'intérieur du pays. Où s'il faut ajouter que cet enrôlement est gratuit. Personne ne doit débourser aucun franc. Nous aurons désormais des listes propres et fiables. Personne ne pourra plus s'asseoir dans une classe supérieure sans que l'intéressé ne soit admis. C'est pour que tout le monde soit dans le système. Personne ne doit plus cacher quelque chose. Quand un enseignant quitte d'une école pour une autre, c'est suivi. Quand un élève quitte d'une école pour une autre, c'est suivi. L'information en un seul clic on l'a désormais. C'est ça l'importance de la biométrisation », a-t-il indiqué.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X