Togo: Elle a coûté plus de 1,9 milliard FCFA à l'État

Pour le compte de cette année académique 2020-2021, l'Etat a déboursé environ 2 milliards FCFA pour gérer la gratuité des frais des différents examens scolaires et universitaires promis par le Chef de l'Etat.

Selon la source officielle de la République, la mesure d'exemption de frais d'inscriptions pour les candidats aux sessions 2021 des différents examens scolaires et universitaires, a coûté globalement à l'État 1,9 milliard FCFA. Cette gratuité, promesse du Chef de l'Etat, était entrée en vigueur dès le début de l'année académique 2020-2021.

En tout, près de 485 000 candidats, inscrits à une dizaine d'évaluations diplômantes scolaires (CEPD, BEPC, BAC1, BAC2) et professionnelles (BTS CFA, BT, CQP, BEP, CAP et DTSA), en ont bénéficié, soulageant ainsi de nombreux parents et apprenants.

La prise en charge par l'Etat des frais d'inscription est l'un des programmes et mécanismes mis en place par le Gouvernement au profit du système éducatif national. Pêle-mêle, on peut en outre citer l'exonération des frais scolaires pour les préscolaires et primaires publics, la prise en charge sanitaire (School Assur), ou encore les cantines scolaires.

Pour rappel, 3,5 milliards FCFA de mesures d'accompagnement avaient été débloqués par le Gouvernement pour cette rentrée scolaire.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X