Sénégal: Marie Khémesse Ndiaye - "Il est actuellement difficile de prendre des mesures restrictives"

Afia Mbacké (Tocky Gare, Diourbel) - La directrice générale de la Santé, Marie Khemesse Ngom Ndiaye, a reconnu, mercredi, la difficulté de prendre des mesures restrictives dans le contexte actuel de la riposte sanitaire au coronavirus dans des pays à ressources limitées comme le Sénégal.

"Sur le plan sanitaire, il est difficile actuellement d'aller à de grandes mesures restrictives, parce que nous sommes des pays à ressources limitées sur le plan économique", a-t-elle dit.

Marie Khémesse Ndiaye prenait part à une sensibilisation des chefs religieux de Diourbel sur le Covid-19, initiée par les autorités sanitaires et administratives de la région.

Dans le cadre de cette sensibilisation, elle s'est rendue chez le guide religieux Serigne Moustapha Lakrame Mbacké au village d'Afia Mbacké, dans la commune de Tocky Gare, dans le département de Diourbel, en compagnie d'autorités administratives locales.

La directrice générale de la Santé a saisi cette occasion pour rappeler que le vaccin est "un moyen très efficace" dans la riposte contre le coronavirus qui, depuis plus d'un an, "est en train de faire beaucoup de dégâts".

"Il y a les mesures barrières, le lavage des mains et la distanciation sociale, mais, pour la première fois dans l'histoire de la médecine, en moins d'un an, on a pu trouver l'arme fatale qui est le vaccin", a relevé Marie Khemesse Ngom Ndiaye.

Les rumeurs sur les vaccins ont toujours existé et accompagné leur mise sur le marché, mais "le vaccin qui a été trouvé au bout d'un an est entouré de beaucoup plus de rigueur", a-t-elle fait valoir.

Les autorités sanitaires indiquent que malgré la disponibilité des vaccins, elles envisagent de renforcer les hôpitaux en lits et disent travailler pour "rendre accessible l'oxygène", tout en sachant que la "meilleure alternative pour combattre la pandémie est de se faire vacciner".

Après avoir pris sa dose unique du vaccin Jonhson & Johnson, le guide religieux mouride Serigne Moustapha Lakrame Mbacké a magnifié le travail des médecins dans le cadre de la riposte au Covid-19.

"Les médecins travaillent pour le bien-être de la population, donc j'invite mes disciples et autres sympathisants à se faire inoculer le vaccin", a-t-il lancé.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X